sak ifé nout jordu ék nout demin

Georges-Marie LEPINAY : Plaidoyer pour une bonne communication


Politique
Vendredi 19 Février 2016

Georges-Marie LEPINAY, un maître en matière de communication précise en début de propos :
« Une bonne communication, ça fait gagner du temps et donc de l’efficacité »


Dans le cadre duu "Projet d'avis sur les orientations budgétaires du Conseil Régional pour l'exercice 2016", Georges-Marie LEPINAY, Président de commission argumente en quatre points soigneusement notés sur des petits papiers :

Premier point :
"Si les orientations budgétaires 2016, sont dans le droit fil de ceux de 2015, il existe un flou sur le projet de mandature.
L’absence de projet de mandature pèse sur l’analyse même des orientations budgétaires, s’agissant surtout de la première année d’exercice. "

 

Deuxième point :
"Si l’État transfère des compétences, elle ne transfert pas les moyens correspondants, c’est un marché de dupes !
C’est en fait un transfert de charges plus qu’un transfert de compétences…"

Georges-Marie LEPINAY a aussi fait remarquer que les sommes en jeux ont beaucoup évolué et que la majorité n’est plus la même, qu’elle a changé et qu’il faut appeler un chat - un chat…

Troisième point :
Et comme Georges-Marie LEPINAY veut « faire court », il aborde le problème de la violence à La Réunion, qu’il faut traiter dans sa globalité. 
Georges-Marie LEPINAY fait la démonstration journal à l’appui que le Réunionnais est tantôt victime, tantôt bourreau, mais toujours sur le journal dans les pages de fait-divers…

 

Puis il aborde son 4e point qui est comme il le dit « un petit plaisir »"…Sur le réchauffement… économique qui se confirme… Mais à force de chauffer… ça va finir par sentir le roussi…"

 

Dommage pour la qualité du son de cet enregistrement qui est dû peut-être à un effet d’écho dans la salle…


INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue