sak ifé nout jordu ék nout demin

François Hollande, un an à l'Elysée, "le bilan est copieux" au moins pour le PS


Édito
Samedi 4 Mai 2013

Philippe Leconstant, premier secrétaire fédéral du PS, entouré de Jean-Marie Lasson (St-Paul), Axel Zettor (Petite-Ile), Virginie Gobalou (St-Pierre) et Philippe Naillet (St-Denis), ont adressé un satisfécit à la première année de François Hollande à l'Elysée. "Et, il n'y a pas eu de reniement. A l'Elysée, il y a un président pragmatique". Ce pragmatisme a même déteint sur le premier secrétaire fédéral du PS local.


François Hollande, un an à l'Elysée, "le bilan est copieux" au moins pour le PS
Ça fait un an que François Hollande est à l'Elysée. C'est l'heure d'un premier bilan. "C'est un bilan copieux", répètent Philippe Leconstant et ses camarades. L'énumération des mesures socialistes leur donne raison : "revalorisation de l'Allocation rentrée scolaire, 5.000 contrats d'avenir, 50 millions d'euros pour l'outre-mer, 126 professeurs supplémentaires pour La Réunion à la prochaine rentrée, la baisse des 108 produits du Bouclier qualité prix…" Là, le verre est à moitié plein. Profitons pour laisser les socialistes lever ce verre à ce premier anniversaire.

Maintenant que le verre est à moitié vide, qu'est-ce que "le président de la République a renié ?" L'entrée en vigueur rapide du non-cumul des mandats ; la renégociation du pacte européen ; réduction repoussée du déficit européen ; retour à l'équilibre budgétaire reportée ; l'arrêt des plans sociaux (Florange, Peugeot…) ; la retraite à 60 ans limitée à une petite catégorie ; retrait du PMA du Mariage pour tous ; morcellement du projet de loi de l'Acte 3 de décentralisation en trois parties…

"Il n'y a pas reniement", rétorque Philippe Leconstant. "C'est avant tout une question de méthode. Lorsqu'il y a des obstacles, il est nécessaire de les contourner. C'est du pragmatisme. François Hollande est un président pragmatique". Le premier secrétaire fédéral du PS local a raison. Il n'y a que le résultat qui compte, et ce même si au final, ce n'est pas ce qui a été promis et réalisé. Les socialistes qui veulent défendre le "bilan copieux de François Hollande", occultent un élément essentiel : la sensation qu'à une grande partie de la population de s'être fait avoir.

Car, les Français n'ont pas seulement sanctionné Nicolas Sarkozy, son comportement et sa politique, le 6 mai 2012, ils ont aussi mis leurs espoirs en François Hollande. Un an après, leur déception est grande. Tellement grande qu'en une année, la cote de confiance du président de la République est passée de 51 % à 26 %. C'est une première sous la cinquième République. "Nous pensons que cette cote peut descendre à 20 % en septembre". Faut-il s'en inquiéter ?

En tout cas à Droite, on s'en amuse de cette chute dans les sondages. "François Hollande a dit qu'il est contre la recherche de gaz de schiste, s'il continue à descendre aussi bas, il finira par en trouver". Là, c'est pousser le pragmatisme à l'extrême. Quoique…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Franck SANSON le 06/05/2013 12:11
Quelle analyse M. LE CONSTANT !...digne d'une rhétorique que même autrefois le PCR, à ses heures de gloire, n'aurait pas pas osé faire !..

Soyons sérieux M. LE CONSTANT, comment pouvez-vous affirmer et soutenir de telles sottises avec de tels arguments ? Seriez-vous atteint par la maladie d'Alzheimer, par une cécité soudaine ?... N'entendez vous pas le peuple, toutes tendances confondues, qui gronde devant des faits qui ne résistent pas à l'analyse économique et sociale. Cette satanée "pensée unique" et ce pesant "politiquement correcte", vous empêchent-ils de réfléchir et d'établir un constat à minima objectif ?... Vous pourrissent-il l'esprit à ce point pour de ne rien vouloir voir ou entendre ?
Votre autisme et aveuglement sera sanctionné prochainement dans les urnes et vous l'aurez amplement mérité.

Par votre engagement sans condition à un parti socialiste passéiste moqué par vos camarades socialistes et sociaux démocrate européens, vous passez à côté de l'essentiel, qui s'analyse en de meilleures conditions de vie pour les Réunionnais. Vous êtes et vous confirmez, par le bilan que vous faites du 1er anniversaire de la présidence Hollande, un "has-been", un second couteau du Parti socialiste, qui est bien le seul a qualifier de 'bilan copieux" ce triste anniversaire.
A ce titre, même les députés socialistes réunionnaisde votre "majorité" à l'assemblée (qui ne représente aujourd'hui que 2,3 électeurs sur 10), n'ont même pas osé prendre la parole et commenter ce triste et catastrophique bilan...Le gouvernement lui même est resté discret sur cet anniversaire que vous qualifiez, vous, de "copieux" !

Avec des hommes politiques tels que vous, M. LE CONSTANT, il apparaît plus que certain que les choses ne risquent pas de s'arranger, ni à la Réunion, ni en France.. Quand on fait un bilan, il faut savoir le lire objectivement et reconnaître parfois ses erreurs. La honte n'est pas dans l'échec, mais dans le mensonge que vous continuez de distiller comme un poison.

Les Français et les Réunionnais sont fatigués d'être pris pour des idiots. Ils subissent de plein fouet le bilan "copieux" que vous faîtes de la présidence Hollande. Non vraiment, M. LE CONSTANT, avec de telles analyses tronquées et partisanes, vous ne risquez pas de faire passer l'intérêt des Réunionnais avant votre idéologie et votre carrière personnelle, au sein de l'appareil politique départemental et national du PS.

Quelle misère ces hommes politiques !...

Franck SANSON

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit