sak ifé nout jordu ék nout demin

François Bayrou : "Il est trop tôt pour parler des présidentielles"


Politique
Dimanche 15 Mai 2011

Le pas en avant effectué ce week-end par le patron du Parti radical Jean-Louis Borloo vers François du Modem, n'a pas convaincu le président du Mouvement démocrate. "Je suis pour un grand Centre mais Indépendant. Et 2012 doit être un nouveau départ, et non pas on prend les mêmes, et on recommence".


"J'ai toujours été pour le rassemblement, et pour le rassemblement au Centre, à une condition, c'est que ça soit clair. On ne peut être en même temps pour contre, dedans dehors, avoir été ministre pendant dix ans, et puis venir dire maintenant que ce fait le gouvernement ça ne va pas. Moi, je suis pour la clarté".

Et le jour où la clarté sera là, vous verrez deux choses se produire. La première, c'est que les Français lui feront confiance, parce que dans toutes les enquêtes, on voit où se porte leur confiance. Et deuxièmement, il y aura une majorité nouvelle qui se constituera pour la France. Et de ces deux événements-là, il ne dépend que d'une chose. C'est qu'on est une route droite et non tortueuse. C'est le meilleur service que l'on peut rendre à ses idées.

La décision qui a été prise par Jean-Louis Borloo, ce week-end, c'est que les députés de cet ensemble soient membres de l'UMP et de la Confédération centriste, qu'est-ce que vous voulez y comprendre…"

Et en ce qui concerne les présidentielles ? "Il est trop tôt pour parler des présidentielles, ce qu'il faut c'est parler du pays et ces attentes en métropole et en Outre-mers. Et vous voyez qu'à La Réunion s'expriment des attentes très importantes. Nous avons vu aujourd'hui (ndlr) lors de cette réunion à Saint-Leu, que la population veut un changement lus juste que d'autres… "

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA