sak ifé nout jordu ék nout demin

Fête des mères : ​Et si on parlait d'elle


Culture - Kiltir
Dimanche 31 Mai 2015


Elle m'étonne à l'automne 
Dans son tissu couleur de la terre 
Modeste qu'elle est faisant l’aumône 
Disant c'est l'heure de la prière 
Où est ce qu'elle est cette voie vigilante 
Toutes les cloches sonnent la fermeture des paupières en signe de respect
Elle est là 
C'est l'été, on respire
Elle bat la mesure du vent 
Étonnement qu'elle est 
Comme un printemps tant emprunt de son  pris
L'hiver d'un temps 
Le printemps de toute une vie 
Ma mère
Maman s'habille couleur de la terre 
Et on savoure les mains de cette terre mère
Et on savoure les mains de cette mère terre




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM