sak ifé nout jordu ék nout demin

Fabrice Hoarau : "Les contorsions opportunistes du Modem"


Dans la presse
Jeudi 26 Avril 2012

"Madame Dindar, présidente Modem du Conseil général, a pris hier l'initiative d'un courrier adressé aux deux candidats qui s'affronteront au deuxième tour de l'élection présidentielle. Initiative peu heureuse, d'abord, car confuse jusqu'à la contradiction, évasive jusqu'à l'opacité, revendicative sans que l'on puisse cerner avec exactitude les doléances exactes que Madame Dindar souhaite présenter à MM Hollande et Sarkozy". 


Fabrice Hoarau : "Les contorsions opportunistes du Modem"
"Ainsi, Mme Dindar fait part du "scepticisme" qui, dans toute la République, taraude selon elle les électeurs, à l'issue du premier tour; "scepticisme" qui, néanmoins, se traduirait – écrit-elle- par une "posture d'espoir", alors même que la situation de La Réunion est, nous dit-elle, « trois fois pire qu’en France ».  Il faut suivre.

Vient ensuite un cri d'alarme, exprimant les graves difficultés que rencontre la population. Singulièrement, cette tirade "sociale" s'achève par le reproche...d'un retard dans la mise en oeuvre d'une politique de rigueur! Selon le raisonnement de la Présidente du conseil général, il aurait donc fallu s'en prendre plus tôt aux travailleurs et aux chômeurs.

Ceux qui subissent depuis 10 ans les déremboursements de médicaments, la baisse de leurs revenus et l'effondrement de leur pouvoir d'achat apprécieront. La prise de position de Mme Dindar m’ apparaît aussi décalée que confuse: en effet, c'est en se plaçant en surplomb de deux candidats, qu'elle fait mine de considérer d'égale manière, que la présidente du conseil général intervient dans le débat.

Le but est évident, et la ficelle un peu grosse: deux jours seulement après la défaite cuisante infligée à son candidat - la "bayroute", disent les moucatages péi- Mme Dindar tente de faire oublier qu’elle a fait campagne pour le grand perdant de ce scrutin.

Dans la perspective des législatives, Madame Dindar se souvient qu’avant de se découvrir au centre, elle est une élue de droite ; tente-t-elle, par son adresse à Nicolas Sarkozy, de récupérer un électorat UMP qui, sans doute, est déboussolé par la claque reçue par le Président sortant le 22 avril dernier ?

Si c’est le cas, il y a là un nouveau manque de cohérence, puisqu’en interpellant M. Sarkozy, Mme Dindar va à l’inverse du désir profond de la population. Les Réunionnais ont montré dimanche dernier qu’ils sont, sans doute, intéressés par ce que François Hollande a à dire. Mais ne se soucient guère du Président sortant, que le peuple a clairement voulu renvoyer aux oubliettes de l’Histoire.

Contorsions, et tentatives de grappiller à tous les râteliers: voilà ce qui ressort de l’invitation lancée à la hâte par Mme Dindar aux deux candidats, à "reformuler" leur programme pour les outremers. Dans le même temps, le Modem-Réunion fait savoir qu’il n’appellera sans doute pas à voter pour Nicolas Sarkozy : un facteur de confusion supplémentaire, imputable sans doute aux flottements de M. Thierry Robert, qui voudrait faire volte-face et surfer la vague de Gauche, alors qu’il vient de faire activement campagne pour un candidat de droite.

Bref : tout cela n’est guère sérieux, et n’a pas grand-chose à voir avec la démarche d’intérêt public qui doit, selon moi, dominer les enjeux électoraux. Pour ma part, c’est sur la base d’un engagement ferme que j’ai pris le parti de soutenir François Hollande. Membre d’un parti réunionnais avant tout, j’ai pris connaissance des échanges entre le candidat socialiste et le secrétaire général de mon organisation.

Sur ce fondement, et à l’instar de tous mes camarades, j’ai apporté mon soutien à François Hollande, et ce dès l’épisode des primaires citoyennes. Ce soutien n’est pas fondé sur des considérations mouvante, des choix de dernière minute : il est motivé par l’intérêt supérieur de La Réunion, qui mérite mieux que de tels tortillements opportunistes".
 

Candidat (7e) aux Législatives



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 26/04/2012 07:39
Fabrice Hoarau , c'est qui ?
Un vide dans la classe politique réunionnnaise ... rentre out kaz !

2.Posté par Eric Beeharry le 26/04/2012 11:54
Fabrice Hoarau... l'ardent défenseur du dictateur sanguinaire Kadhafi ! Et c'est ça qui veut nous représenter à l'Assemblée Nationale ? Pour installer la dictature à la Réunion ? A moins que ce ne soit déjà fait par son parti le PCR ? Allons, un peu de sérieux svp. A quand des politiques dignes de ce nom à la Réunion ? Vite on étouffe !

3.Posté par Personne le 26/04/2012 16:52
C'est à mourir de rire...
Ne mérite même un commentaire ...
Circulez !

4.Posté par Gérard Jeanneau le 26/04/2012 18:36

Fabrice Hoarau se tortille de joie avec la plus grande aisance en se réfugiant dans les bras de François le Débonnaire. Il n'y a pas plus généreux que ce candidat en période de crise : le ti tram-train va se remettre sur ses rails, plus de 60.000 enseignants bientôt recrutés, de nombreuses titularisations envisagées, les étrangers autorisés à voter pour les municipales à la grande joie de Martine Aubry, sûre alors d'être réélue à la mairie de Lille grâce à ces nouveaux électeurs, musulmans pour la plupart.

Le bon Fabrice rêve : le gros nounours, François le Débonnaire, qui va réenchanter Douce France, a semé sur ses yeux enfantins le bon sable somnifère. Le bon Fabrice croit encore au Père Noël !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?