sak ifé nout jordu ék nout demin

Ericka Bareigts : "Un bleu que l'on croyait estompé, ravive sa flamme bleue marine"


Édito
Jeudi 14 Novembre 2013

Une extrême-droite décomplexée, à la parole libérée, attaque les symboles de notre République. Notre paysage politique est remué par ce courant. Un bleu que l'on croyait -espéré - estompé, ravive sa flamme. Une flamme bleue marine.


Mais rien ne sert de surestimer ce courant. Ce qui s'avère préoccupant, c’est la porosité accrue de notre société à leurs thèses. Des idées reprises d'abord. Chez certains responsables de l’UMP, ces archétypes séduisent et agissent telles des forces centrifuges au sein de ce parti.

Des comportements ensuite. Des agissements qui auraient été inadmissibles il y a dix ans et qui aujourd’hui sont tolérés.

Il n’est pourtant pas normal qu’une ministre de la République se fasse insulter, notamment par un journal national, parce qu’elle est née femme, noire et porteuse de valeurs républicaines et d'égalité. Il n’est pas normal que des militants d’extrême-droite huent un Président de la République lors d’une cérémonie nationale.

Il n’est pas normal que les agriculteurs bretons soient obligés de défendre les symboles de leur mobilisation contre les récupérations poujadistes. Il n’est pas normal que les symboles de la République se fassent conspuer, maltraiter, parfois agresser.

Rien n'est en mesure de légitimer cela et certainement pas une prétendue « identité nationale » définie au gré du vent, pour satisfaire les fantasmes et les névroses de quelques-uns.
Et si la France revêt une « identité nationale », elle est républicaine.

La France, c’est la République, ce sont les Lumières, c’est la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, ce sont ces valeurs autour desquelles nous avons fondé un système juridique incarnant notre vision. Une incarnation qui se fonde sur notre passé et surtout qui ancre notre projet pour l’avenir.

S’attaquer à nos institutions, par la violence des mots et des actes, c'est s'exclure du pacte républicain. Et la représentation nationale l’a bien compris en condamnant unanimement les militants d’extrême-droite qui ont tenté de perturber les manifestations du 11 novembre ; en manifestant son soutien à notre collègue Bernard Reynès agressé de plusieurs coups de couteau. Je déplore moi aussi qu’on ne respecte plus le statut d'élu. La République est bafouée, violentée, non respectée. Emportant avec elle tout ce qu'elle incarne : la politique au sens noble du terme, c'est à dire la construction d’un projet commun, par le débat.

L’antisémitisme, disait Jean-Paul Sartre, c’est « la peur devant la condition humaine ». C’est, au fond, une définition qui correspond bien aux mouvements populistes que nous découvrons à nouveau aujourd’hui.

La peur de l’isolement, la peur du déclassement, la peur du changement. Les partis d'extrême droite, et le FN en particulier, ont fait de ces peurs le terreau fertile et électoraliste pour les échéances à venir.

Seules doivent nous rassembler les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité. Nous devons tous lutter contre la propagation d'un discours, qui peut paraître facile, mais tellement réducteur. Nous ne devons pas nous laisser séduire par ce discours. Comme le disait Martin Luther King : «nous devons apprendre à vivre ensemble, comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ».

Députée de La Réunion



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Saint Denis D'Abord ! le 14/11/2013 05:22
Ericka Bareigts ouvre la bouche et plus personne n'écoute tellement c'est plat !

2.Posté par Jako le 14/11/2013 06:27
A la demande du parti ou de l’exécutif socialiste au bord du précipice, toutes les forces encore dites "vives" se doivent de réagir et c'est pour cela que vous envoyez ce communiqué à la presse…

Mais est-ce que vous y croyez vraiment ?

Ça, c'est "causement la bouche" vous verrez bien ce que les urnes vous diront… en mars 2014…

En tous cas vous qui êtes à tous les pouvoirs aujourd'hui, vous êtes bien les responsables de cet état…
Un président qui se fait siffler par des Français et Valls qui monte tout de suite au créneau pour tenter de diaboliser cette manifestation en l'attribuant à Marine… Et comme cela ne suffit pas, c'est Taubira qui paie en s'étalant dans la presse pour sauver son maîtropolitain…

Pensez-vous un seul instant que c'est la peur qui fait envoyer des CRS contre la foule de Français sans arme, juste avec un bonnet rouge sur la tête ?
Oui, mais c'est la trouille de votre gouvernement face au mécontentement des Français!

Toute votre démonstration montre hélas votre faillite face aux besoins réels de la France.
Ce que vous avez réussi c'est d'augmenter la dépense publique avec en tout début de mandat l'opération une baisse anticonstitutionnelle de la paie des ministres et une augmentation du nombre de ces derniers… Résultat ?…

3.Posté par Personne le 14/11/2013 08:31
Le constat est recevable. Mais après, que faites-vous ?
Pas une question. Pas une réponse.
Rappeler les fondamentaux républicains est certes nécessaire, mais après que faites-vous pour y apporter remèdes ?
Convoquer Sartre et Luther-King, c'est bien, mais cela fait, après que proposez-vous ? Vers quelle destination nous mène Hollande, le bien aimé d'une infime minorité de Français ?
Une question madame la députée: Qui a ouvert légalement les portes des lieux de pouvoir au FN en France ? Qui donne aujourd'hui au FN un espace comme jamais ?
Madame la députée, êtes-vous prête à engager votre propre responsabilité et à apporter caution solidaire à M. Hollande dans sa façon de conduire la France ?

4.Posté par zébu le 14/11/2013 09:52
Mme Bareigts, c'est bien beau de s'indigner devant les immondices déversées par l'extrême à la face de notre République. Mais que faîtes vous, vous-même, lorsque vous martelez qu'il est temps de passer à la préférence régionale à l'emploi, fusse par le biais du critère des intérêts matériels et moraux, n'avez-vous pas l'impression de vous aligner sur la politique du FN ? Même si la situation réunionnaise est spécifique et dramatique sur le front de l'emploi, même si l'éloignement et la situation métropolitaine n'avantage pas les Réunionnais, l'idée de mettre la Réunion sous cloche pour la protéger des travailleurs venus de l'extérieur, c'est du FN pur jus sans haine, assumé, décomplexé, de la discrimination positive revendiqué et donc de l'exclusion, du rejet, masqué. Le FN a selon la théorie de Karl Schmidt besoin d'un ennemi pour s'affirmer (le juif, le franc- maçon, l'Arabe, le Rom...). Votre préférence régionale s'affirmera-t-elle contre le métropolitain? Méfiez-vous de vos idées et de vous-même avant de voler au secours d'une MArianne que vous malmenez !
Le Zébu

5.Posté par Front National 974 le 20/11/2013 07:17
Madame Ericka, vos propos tanspirent LA PEUR. Ces " lumières "dont vous parlez vous ont été dictées, par votre secte maçonnique à laquelle vous appartenez. Vous et vos amis PS avez peur de perdre le gâteau, vous sentez bien que le peuple Réunionnais va vous en retirer un sérieux morceau en 2014...et il aura bien raison. Vous agressez MARINE LE PEN, et pourtant elle n'y est pour rien dans le "mal de vivre" que l' UMPS nous a, depuis 40 ans, installé. Vous appartenez à cette famille de prédateurs qui vivez si hauts dans l'opulence que vous ne voyez même plus dans quelle misère vit le "petit peuple d'en bas", auquel je suis fier d'appartenir....et que vous pensez encore calmer en lui distribuant quelques miettes de votre abondance ou quelques belles paroles "Ripoublicaines". Non madame Ericka, la France n'est plus le pays des droits de l'homme....vous nous les avez confisqués! Non madame Ericka notre république n'a plus de Liberté, d'Egalité ni de Fraternité...vous nous avez divisés et ruinés ! JCOB

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit