sak ifé nout jordu ék nout demin

Employés communaux : c'est l'horreur à Sainte-Suzanne


Politiblog
Jeudi 26 Avril 2012

Hier au Bocage à Sainte Suzanne,parents, enfants, syndicats et quelques employés communaux discrets sont venus dénoncer les déplacements des personnels en mairie depuis l'installation de la nouvelle équipe municipale.


Parmi ces nombreux employés communaux, Marie Eve PAYET, surveillante depuis 6 ans à l'école de la Marine a été déplacée dans un service de cantine par son supérieur hiérarchique sans concertation.

Mise à l'écart et au placard, Marie Eve effectue des travaux bien en deçà des ses capacités.

Aujourd’hui les enfants se retrouvent sans leur Tatie qualifiée pour travailler avec les enfants.

Pendant la pause méridienne, moment où se produit souvent les actes d'incivilités, Marie Eve savait se rendre disponible pour recevoir et écouter les enfants avec professionnalisme.

Les personnes présentes au Bocage ont souligné leur incompréhension devant les décisions infondées et injustes prises par la nouvelle équipe municipale.

Elles dénoncent ainsi ces actes graves répréhensibles devant la loi.

Quelques employés communaux présents reconnaissent que le Maire use et abuse de son statut de chef tenant ainsi les victimes à sa merci dans une relation d'emprise.

Ils affirment que beaucoup d'employés sous pression en mairie se taisent et hésitent à témoigner par peur des représailles.
 

 

 

 


 


Employés communaux : c'est l'horreur à Sainte-Suzanne

En effet, aujourd'hui en mairie, le climat social se dégrade. Victimes de cette dictature de harcèlement, les employés ne s'épanouissent plus dans leur travail; la hiérarchie est trop pesante.

J'invite tout le monde à dénoncer ces attitudes humiliantes infligées au personnel communal.

Restons solidaires avec le personnel communal qui vient travailler tous les jours dans la maison qui porte les symboles de la République : liberté, égalité, fraternité.

Rappelons à cette nouvelle équipe municipale que Mairie et école, c'est le lieu d'apprentissage et de la démocratie.
Marie Eve en est l'exemple. Hier épuisée, démoralisée, elle n'a pas eu la force de nous rejoindre.
 


Employés communaux : c'est l'horreur à Sainte-Suzanne

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».