sak ifé nout jordu ék nout demin

Emplois verts : vers un affrontement politique à l'approche des Municipales 2014


Édito
Lundi 18 Février 2013

Jean-Hugues Ratenon (ARCP) est désormais dans le viseur de Gérard Agathe, porte-parole du collectif des salariés de la plate-forme "Emplois verts en danger". Le second n'apprécie pas que le premier fasse le siège de la Région Réunion, alors que "c'est l'Etat qui distribue" ces contrats aidés. "Et s'il n'y a pas d'autres solutions, nous irons manifester devant la préfecture". L'un serait-il à Gauche ? L'autre serait-il de Droite ?


Emplois verts : vers un affrontement politique à l'approche des Municipales 2014
Brigitte Naze, présidente de la plateforme "Emplois verts en danger" et ses proches, se sont contenus tant bien que mal, lorsque Gérard Agathe inondé d'une émotion non maîtrisée, s'est lancé dans une plaidoirie pour les salariés "qui veulent travailler et le respect", et un réquisitoire contre Jean-Hugues Ratenon "qui met en péril le dispositif Emplois-verts avec un comportement irréfléchi. Ce n'est pas la Région qui distribue ces contrats, c'est l'Etat".

"Ce que M. Ratenon ne veut pas savoir, c'est que le Conseil régional peut refuser le dispositif et réaffecter les 23 millions d'euros de financement des emplois verts. C'est un représentant de l'Etat qui nous l'a expliqué". Solidairement, la plate-forme accuse Jean-Hugues Ratenon, "non pas d'agir pou nout tout, mais uniquement pour son association Agir pou nou tout". La ligne entre les deux camps, est bien marquée. Trop sans doute.

Au point de voir de se profiler en filigrane, une opposition politique. Un hasard sans doute à plus d'un an des Municipales 2014. Dire que le PCR est derrière Jean-Hugues Ratenon et Didier Robert derrière Gérard Agathe, ce serait enlevé aux deux porte-paroles, la sincérité de leur engagement de leurs actions. Mais croire que cela ne sert pas aussi leurs affinités politiques, ce serait ignoré le contexte politique et l'entrée en année pré-électorale dans quelques jours.

Si Jean-Hugues Ratenon, rodé à l'exercice, a toujours mis en exergue la crédibilité de ses interventions, Gérard Agathe, néophyte, a fait preuve d'un amateurisme qui a mis les administrateurs de la plate-forme dans une situation inconfortable. Alors que Brigitte Naze, Richard Payet, Laurel Bénard et d'autres prônent le dialogue et la concertation, Gérard Agathe parle déjà des manifestations devant les grilles de la préfecture.

"Nous défendons le travail, le respect et la dignité. Les emplois verts sont un atout pour lé développement économique de La Réunion, tant au niveau touristique que santé. La population ne peut imaginer toutes les pourritures qu'il peut y avoir dans les ravines, les rats, les moustiques… Le danger, c'est parfois la configuration des sites. Nous y allons quand même parce que nous avons besoin de travailler. On ne fait pas de politique. On veut juste savoir où en sont les 2.300 contrats de 2013. Nous n'avons toujours aucune réponse. La préfecture non plus apparemment…", explique Brigitte Naze.

Du grain à moudre pour les associations de défense des emplois verts dans les jours et les semaines à venir. Et plus, on approchera des Municipales de 2014, plus ils seront nombreux et plus souvent, soit devant les grilles de la préfecture ou de la Région Réunion. Et, plus, il sera difficile à certains de cacher leurs affinités politiques...



Crédit photos : Bandcochon.re




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 18/02/2013 08:19
Quoi dire , le Préfet qui est aux ordres de son patron Emmanuel Valls PS ministre de l'intérieur détient les 70% des subventions des contrats aidés et les quotas , la REGION les 30% restants , TEGO ne défend pas la REGION mais force est de constater à l'arrivée d'une nouvelle majorité présidentielle chaque président veut marquer à la " Kulot " que c'est lui qui a raison en chamboulant en court de route les règles du prédécesseur . Nous sommes en plein dedans Contrats aidés ( SARKOZY ) , Contrat d'avenir , Contrat de Génération ( HOLLANDE ) résultat en bombant la poitrine c mwin la rézon et , le jeune , le demandeur d'emploi ils ont comme mirage : ti bouffe , ti bouffe pas ti krèv quand même ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit