sak ifé nout jordu ék nout demin

Echanges vifs entre Didier Robert et André Thien-Ah-Koon


Édito
Jeudi 17 Novembre 2011

Entre le fils spirituel et son mentor, les échanges ne sont plus à fleurets mouchetés. Hier, le ton et les mots étaient plus cinglants, plus blessants. Et ce n'était pas seulement à cause d'un positionnement politique différent de l'un ou de l'autre. André Thien-Ah-Koon a voulu pousser Didier Robert dans ses retranchements…


Echanges vifs entre Didier Robert et André Thien-Ah-Koon
Deux ex-maires du Tampon (André Thien-Ah-Koon puis Didier Robert) qui croisent le fer sous le regard placide de leur successeur, Paulet Payet. L'image est assez inhabituelle pour être relevée. A quoi pouvait-il penser à cet instant ? Pour ne pas se tromper, nous éviterons les extrapolations…

Revenons à la première intervention d'André Thien-Ah-Koon. Le conseiller régional élus sur la liste de l'Alliance a questionné Didier Robert sur le budget publicitaire de la Région Réunion. "Il faut appeler Séguéla", a-t-il dit avec ironie. Pourquoi autant de publicité, si vous travaillez bien". TAK s'est mis alors à faire la leçon. Par moments, c'était un père qui réprimandait son fils aussi bien " sur le tram-train que sur l'arrêt du projet géothermie au volcan".

Le "fils" a accepté la leçon. Le président a écouté les remarques, avec respect. Didier Robert n'a pas réagi, même lorsque André Thien-Ah-Koon a dit : "Vous regardez devant, vous ne regardez jamais derrière… Ne gaspillez pas ce que nous avons construit…" Le président de la Région Réunion, lors de sa prise de parole, a souhaité répondre à chaque question de l'opposition.

Et, est revenu le sujet publicité. "On dit que je suis le champion de la publicité, quitte à être champion de quelque chose, autant que ce soit de la publicité", a souri Didier Robert. Puis, le ton a vite changé lorsque le président a répondu sur la transparence. "M. Thien-Ah-Koon, vous êtes un élu, vous êtes en train de vous refaire une virginité. Et vous venez nous donner des leçons".

Il y avait aussi de la colère, une colère contenue dans la voix du fils spirituel : "Vous avez été condamné, vous avez perdu vos mandats, vos avez perdu vos droits civiques…" André Thien-Ah-Koon a bien tenté de répliquer. "Je ne vous ai pas interrompu tout à l'heure M. Thien-Ah-Koon", a répété à plusieurs reprises, le président du Conseil régional.

Pour des raisons que l'on ignore, TAK n'a pas participé à la suite de l'assemblée plénière, l'après-midi.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 18/11/2011 16:54
Et les verres, ils ont été remplacés par du plastique recyclable..?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit