sak ifé nout jordu ék nout demin

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Ma Lettre aux Pauvres, aux Chômeurs, et aux Précaires


Politique
Dimanche 15 Février 2015

Je souhaite par cette lettre, vous le comprendrez, vous parler des difficultés sociales et économiques que rencontre notre île : La Réunion !


Comme vous le savez, je milite depuis de nombreuses années, dans le secteur associatif, sans jamais, céder à la tentation de me présenter à une élection.

Je n’aurai sans doute pas ressenti la nécessité de m’adresser à vous, sous cette forme, si j’avais les moyens de faire autrement, d’une part, et, d’autre part, si je n’avais pas la conviction  que ces élections départementales, nous engagent, pour l’Avenir de La Réunion.

Je ne veux pas vous présenter un programme : D’autres le feraient, mieux que moi !

Je veux vous parler de vous, de vos soucis, de vos doutes, de deux ou trois grands dossiers sur le bilan de la mandature qui se termine, et surtout, de vos justes intérêts, contrairement à beaucoup de candidats qui se déclarent !

Je commencerai par quatre grandes causes, qui valent d’être traitées, discutées, entre vous, entre nous, entre Réunionnais, avant les élections. 

Il s’agit de : 

La grande pauvreté

L’Insertion des publics éloignés de l’emploi 

Le crime contre La Réunion, en matière de chômage

Le massacre du secteur du B.T.P

Je m’inquiète que les candidats en présence, n’accordent pas un réel intérêt à ces dernières, qui sont autant d’enjeux, pour les prochaines élections.

Pour ma part, ils sous estiment encore, les effets désastreux de la situation dramatique dans laquelle notre île est plongée.

Vous et moi, nous aimons La Réunion : Nous connaissons ses atouts, son charme, sa lumière et son histoire.

Parfois décrié, nous savons que Le Département s’est considérablement transformé, depuis 1946.

Mais nous savons aussi, qu’il cumule des difficultés et des handicaps qui méritent d’être levés :

400 000 pauvres

130 000 chômeurs

110 000 illettrés

30 000 Demandeurs de logement

400 entreprises et 3 000 emplois en voie de disparition

7 000 contrats aidés non consommés en 2014

10 000 emplois perdus

10 000 entreprises fermées … Elle est là la vérité !

Les 22 et 29 mars prochains, à l’occasion des élections départementales, il vous reviendra de vous prononcer sur les enjeux et l’Avenir de notre île.

Il nous reviendra de choisir la poursuite du travail de la mandature qui se termine, ou bien, d’y mettre un terme !

Je serai présent, partout, sur le terrain, pour ce grand rendez-vous démocratique, de manière à rappeler à chacune et chacun d’entre vous, le choix utile, dans votre intérêt, et pour La Réunion !

Et pourquoi ne pas vous rappeler, que jusqu’à ce jour, la plupart des candidats ont ignoré,  les appels destinés à sauver le secteur du B.T.P, les contrats aidés, comme les appels à  lutter pour votre droit de travailler  et celui d’être protégé contre le chômage ? Pourquoi ne pas vous le rappeler ?

Pourquoi ont-ils fait la sourde oreille selon vous ?

1)- Ont-ils pris en compte la nécessité et l’urgence de faire relancer l’activité  et  faciliter la reprise par la commande publique ?

2)- Ont-ils manifesté la volonté politique de faire débloquer les chantiers dans leurs communes respectives, qui sont autant de cantons ?

 

Je n’ai pas le sentiment non plus, qu’ils soutiennent les actions sociales prioritaires pour La Réunion…

J’aurai l’occasion de vous en parler plus en détails, dans les prochains jours.

 

EN TOUTE SERINITE

Nous avons tous des convictions. Elles sont souvent différentes, mais elles sont respectables.

Il reste que le spectacle lancinant et pitoyable, des passions idéologiques et des ambitions personnelles, ne s’accorde pas avec le travail concret et pragmatique nécessaire au Palais de La Source, où chaque dossier doit être débattu dans le seul souci de la recherche du bien commun, c’est-à-dire, l’intérêt général !

Vous comprenez pourquoi, ma démarche refuse toute démagogie, et que je n’ai pas le goût des déclarations péremptoires,  des engagements irréfléchis, et encore moins, des promesses inconsidérées.

LA SERENITE

La sérénité, c’est savoir rassembler autour de la démarche, les pauvres, les chômeurs, les précaires et les exclus qui partagent ou non, toute mes opinions,  et mes convictions, mais qui aiment La Réunion, et souhaitent la faire avancer !

La sérénité,  c’est faire de la concertation, une méthode centrale de décision.

Non pas la méthode qui a prévalu sur le nouveau plan de transport «  Car Jaune », par exemple !

DE L’AUDACE ET DU COURAGE

Etre audacieux et courageux,  c’est se battre pour obtenir les  7 00 millions d’euros que l’Etat doit au Département.

Etre audacieux et courageux, c’est mouiller la chemise pour chaque dossier relevant du champ de compétence du Département, en général, et, à destination des publics les plus défavorisés en particulier...

De ce point de vue, sur cette mandature, Le Département n’a pas été notre porte drapeau, au sens le plus large.

C’est pourquoi, même si le présent est difficile, je veux que nous saisissions, l’opportunité que représentent ces élections départementales des 22 et 29 mars.

Notre Avenir se construit Maintenant !

 

Porte – Parole des 

« Parasites et des Sans Dents » .

 

 

 


Samuel MOUEN



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Daniel ,Vas et Bois , mon fils le 16/02/2015 08:42
Tiens, La Samuel s'écrit à lui même ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue