sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier Robert veut "éco-gardes pour la surveillance du Parc national"


Édito
Mardi 1 Novembre 2011


Didier Robert veut "éco-gardes pour la surveillance du Parc national"
Le président de la Région, Didier Robert s’est rendu une nouvelle fois ce jour à la rencontre des services opérationnels sur le terrain pour saluer le courage, l’engagement, la détermination de toutes les équipes mobilisées depuis plusieurs jours pour éteindre le feu : les sapeurs pompiers, les agents du Parc, de l’ONF, le personnel mis à disposition exceptionnellement par les deux communautés d’agglomération du Sud (CIVIS et CASUD), les forces de gendarmerie et militaires…

Le président a, en effet, tenu à leur réaffirmer le soutien de la collectivité et les remercier du travail difficile qu’ils mènent sans relâche dans l’offensive contre cet incendie.

"La Réunion traverse l’une des plus grandes catastrophes écologiques de ces dernières années et je tiens vraiment  à saluer la très forte mobilisation au plan local des hommes qui agissent sur le front et dans les PC mais aussi la mobilisation des moyens et le renfort sans précédent au niveau national. Un peu plus de 400 pompiers professionnels sont venus en renfort aux côtés des hommes du feu réunionnais".

Didier Robert a insisté sur le fait que cet état d’urgence ne devait pas être un temps de polémique mais celui de la mobilisation de tous sur un drame qui concerne et touche tous les Réunionnais.

"Aujourd’hui le temps est à l’action et au soutien inconditionnel auprès de tous les acteurs de terrain. Viendra ensuite celui de l’explication et des responsabilités éventuelles et de la reconstruction". Sur ce dernier point,  le président de Région s’est déjà engagé à mobiliser les crédits importants pour le financement d’éco-gardes pour la surveillance et la préservation du Parc national ainsi que des emplois verts pour les travaux d’entretien en plus des dispositifs existants.

Communiqué



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Personne le 02/11/2011 09:09
Sans état d'âme M. le Président je dis et le redis : "Il faut interdire TOUT départ de feu" !!!
Prévenir est possible, guérir est difficile...
Les solutions sont diverses et j'appuie celle là !!!
Pas de place à la polémique, mais à l'action...

2.Posté par Quelqu'un le 02/11/2011 13:57
Ben tiens ! en v'là du travail pour les chômeurs longue durée ! Cependant, ce n'est pas la phrase qu'il aurait dû employer, mais bien celle-là : "Il faut intervenir illico presto en mettant rapidement en action et sans délai les bombardiers d'eau ", contrairement à ce que nous vivons en ce moment.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit