sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier Robert et Gilbert Annette : "C'est la Région qui décide si La Réunion a besoin ou non d'un tram-train"


Édito
Dimanche 23 Octobre 2011

Ça frise l'obsession au point de réduire le projet réunionnais de Paul Vergès pour les Présidentielles, au tram-train et à la MCUR. Certes, il y aura un jour un transport ferré à La Réunion. Mais, ce n'est pas pour demain. Et plus important, ce programme de transport sera décidé d'abord à la Région Réunion", indiquent Didier Robert et Gilbert Annette.


Didier Robert et Gilbert Annette : "C'est la Région qui décide si La Réunion a besoin ou non d'un tram-train"
Le président du Conseil régional l'a rappelé la semaine dernière. Le maire de Saint-Denis l'a dit en aparté à l'issue du premier tour des primaires citoyennes du PS. Et, ils ont bien sûr raison. Seule la Région Réunion peut décider de porter ou non un projet de transport ferré. Et ce n'est pas le cas pour l'heure. Didier Robert et sa majorité ayant choisi de privilégier le Trans Eco Express et la nouvelle route du Littoral.

Alors que répondre à l'un des nombreux Daniel Hoarau de notre île, lorsqu'il vous demande une fois par semaine : "Il y aura un tram-train ou pas ?" Pour l'heure, la réponse est catégorique : "C'est non". D'où sa réplique : "Alors pourquoi on en parle tout le temps". A la longue c'est vrai, ça épuise de parler d'un projet qui ne verra pas le jour avant une vingtaine d'années et qui a déjà coûté plus de 120 millions d'€ d'études de faisabilité, aux contribuables.

La récurrence de ce sujet dans l'actualité politique locale, surtout lors des primaires citoyennes du PS, agace pas mal de personnes, et a déjà réduit le projet réunionnais de Paul Vergès pour les Présidentielles, au seul tram-train et à la MCUR, "devenus le fantasme ou l'obsession d'un camp politique et d'une partie de la population".

La différence entre le PCR  d'un côté et La Réunion en confiance et le PS, de l'autre, c'est le choix des modes de transport et la définition d'une programmation structurelle. Dans leur lettre à Paul Vergès avant le premier tour des primaires citoyennes, Martine Aubry et François Hollande ont insisté sur ces deux éléments, "et ce pour avoir le soutien de Paul Vergès à La Réunion".

"Que ce soit François Hollande ou Martine Aubry à l'Elysée, Paul Vergès pourra faire tout ce qu'il veut, il n'aura ni le tram-train, ni la MCUR. Car, la mise en place de tels projets se décide d'abord à La Réunion". Et, il est vrai que sur ce point, Didier Robert et Gilbert Annette se sont démarqués depuis longtemps de la position de l'ex-président  du Conseil régional.

Donc pour l'heure, il convient de fermer le dossier tram-train et MCUR, soit jusqu'à 2014, mise en place de la réforme territoriale, soit jusqu'en 2016, année du renouvellement du Conseil régional. Si d'ici là, il est possible d'arrêter les fantasmes et les débats inutiles, peut-être pourrions-nous parler des solutions urgentes pour faire face à la crise actuelle.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit