sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier Robert défend un plan spécial anti-crise pour La Réunion et les RUP


Invité(e)
Vendredi 14 Septembre 2012

Dans le cadre de la XVIIIe Conférence des présidents des Régions Ultra périphériques, le président de Région Réunion Didier Robert a participé ce matin aux travaux internes pour finaliser la "Déclaration Finale" des Présidents qui sera le véritable document de référence retraçant les grandes lignes des orientations des Régions dans leurs relations avec l’Europe pour les années 2014/2020.


Didier Robert défend un plan spécial anti-crise pour La Réunion et les RUP
Le président Carlos Cesar, président de la Région des Açores et actuel président de la Conférence des présidents des RUP a fait un point d’étape sur l’action menée pendant cette année de présidence avec l’ensemble des Régions rappelant le contexte de crise qui impacte de manière particulière les RUP et la nécessité de renforcer l’union des huit régions pour peser dans les choix et les orientations alors que s’ouvre une nouvelle période 2014-2020 pour les fonds européens et une meilleure application de la règlementation.

Si l’ensemble des Présidents présents partage la même détermination pour porter d’une même voix des stratégies et des mesures plus concrètes et plus équitables, ils défendent une meilleure application de l’Art349. Ils rappellent la nécessité d’être mieux soutenus par les Etats respectifs pour des politiques plus efficaces au regard des difficultés qui touchent les populations ultramarines.

Sur ce point le Président Didier Robert interpellera le Gouvernement Français pour s’assurer de son soutien et pour être certain qu’il défende et garantisse les moyens utiles en direction de La Réunion mais aussi des autres RUP Français.

Parmi les points majeurs que le président de Région Didier Robert a ensuite défendu pour cette "Déclaration Finale" :
- Le président Didier Robert a d’abord salué les 5 axes qui constituent la base de "La Déclaration Finale" et en particulier le nouvel axe sur le volet social ; Pour la première fois il y a une véritable prise en considération la gravité sociale et économique des RUP. Le président Robert appelle néanmoins à une vigilance commune et forte quant aux modalités de mise en œuvre de ce Plan d’action pour 2014/2020.

- Sur le volet social : le président Robert a confirmé son soutien aux actions concrètes pour l’emploi et la croissance et souscrit au Plan Anti crise proposé par le président des Canaries.

Il a insisté pour que l’Europe tienne compte de la situation exceptionnelle de crise des régions en accordant des moyens supplémentaires de lutte contre le chômage. Plus de moyens de l’Europe pour plus de solidarité.

- sur l’organisation des débats européens : le président Robert propose aux autres présidents d’engager un nouveau "Pacte Territorial". Contrairement aux propositions de la Commission, il souhaite voir adopter un document contractuel, global et qui émane des Régions.

Ce sont les régions qui doivent être à l’origine de leurs programmations et de leurs stratégies et non les instances européennes seules. Il a été suivi sur ce point par les Présidents présents et notamment les président Letchimy de la Martinique et Carlos CEesar des Açores.

- Didier Robert a enfin insisté sur la nécessaire reconduction de l’enveloppe financière pour la période 2014-2020, sur une meilleure prise en compte de la question de la mobilité pour les jeunes Réunionnais et le maintien du dispositif BEST pour la préservation de la biodiversité.

Communication Région Réunion



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger