sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier Robert 4 - Paul Vergès 1, le président de la Région augmente son avance


Édito
Mardi 27 Décembre 2011

Depuis 2007, le face-à-face Didier Robert - Paul Vergès, à une exception, a tourné à l'avantage du président de La Réunion en confiance. Le patron de la Droite continue à tendre sa mainmise sur les institutions, les organismes et les entreprises de l'île. A l'inverse, Paul Vergès voit sa représentation et son influence se réduire peu à peu.


Didier Robert 4 - Paul Vergès 1, le président de la Région augmente son avance
Paul Vergès a raison : "Nul n'est irremplaçable". Cette phrase, il l'a prononcée comme un présage à son éviction prochaine de la présidence du Conseil de surveillance d'Air Austral. Son remplaçant s'appelle Didier Robert. Celui qui lui a déjà succédé à la tête de la pyramide inversée. L'histoire ne cesse d'opposer les deux hommes et ce depuis 2007. L'issue ressemble de plus en plus comme un passage de relais.

Lorsqu'en 2007, Paul Vergès, sollicité par les jeunes du PCR, accepte de croiser le fer avec Didier Robert alors maire du Tampon à la suite de l'inéligibilité de son mentor André Thien-Ah-Koon, à aucun moment, il ne doute qu'il a propulsé sur la scène politique celui est en train de devenir son tombeur en politique. Didier Robert remporte les Législatives 2007 dans la troisième circonscription, avec 10.000 voix d'avance. Didier Robert 1 - Paul Vergès 0.

Trois ans plus tard lors des Régionales, Paul Vergès ne prend toujours pas au sérieux, Didier Robert et la liste de La Réunion en confiance. Sur ce point, il est vrai qu'à regarder de près aujourd'hui encore, et ce au vu de la composition de la liste présentée, on se demande, si Didier Robert y croyait lui-même. A cette question, il nous a toujours répondu. "Nous allons gagner".

Vérité ou coup de bluff ? Toujours est-il qu'au soir du second tour, il remporte une bataille importante face à une Gauche divisée et à un Paul Vergès trop sûr de lui. C'est sans aucun doute un succès déterminant, car il consolide Didier Robert dans son nouveau rôle de patron de la Droite. Il fait aussi tomber Paul Vergès de son piédestal. C'est du même coup la fin du tram-train et de la MCUR. Didier Robert 2 - Paul Vergès 0.

Un an plus, c'est lors des Cantonales que le patron de l'Alliance réduit le score. Le chef historique du parti communiste échafaude avec Nassimah Dindar, les centristes et les socialistes un stratégie qui permet le maintien de la majorité composite au Conseil général et la réélection de Nassimah Dindar à la présidence de l'institution. Didier Robert assume le revers de la Droite. Didier Robert 2 - Paul Vergès 1.

Sur la lancée des Cantonales, Paul Vergès espère réitérer la performance à l'issue des Sénatoriales. Mais cette fois-ci, c'est toute la stratégie du l'ex-parlementaire qui s'effondre : le PS fait cavalier seul, et une bonne partie des centristes préfère Jean-Paul Virapoullé à Michel Dennemont. A l'arrivée, la liste communiste ne compte qu'un sénateur. Près de 150 grands électeurs communistes n'ont pas voté pour Paul Vergès. La Droite, elle, a deux sénateurs. Didier Robert 3 - Paul Vergès 1.

Le 13 janvier 2012, Didier Robert évincera Paul Vergès de la présidence du Conseil de surveillance d'Air Austral, et prendra sa place. Didier Robert 4 - Paul Vergès 1.

L'écart se creuse. Peu à peu, Didier Robert efface Paul Vergès du paysage politique et économique de La Réunion. Sans tambour, ni trompette. Et dans l'indifférence générale…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par John le 28/12/2011 06:25
Ce n'est pas une partie de cartes , Mr ROBERT travaille en 2011 comme on doit le faire en 2011 , Mr VERGES oeuvre toujours comme en 1974. A part le réchauffement climatique , sujet sur lequel il aurait dû se cantonner , il veux chatouiller des jeunes politiques certes mais pas moins intelligents que lui .
Monsieur ROBERT a toute sa place en tant que leader de la Droite, son rôle à présent est de la réunir cette droite , de faire fusion avec toutes ces forces où qu'elles se situent , et de refaire une vague bleue et de demander ensuite aux créoles de se mettre au travail car certains d entre eux ne connaissent pas encore ce que dit le mot '' travail '' .
Ne me dites pas qu il n y a pas de travail ici , seulement les jeunes , les gens veulent l' iPhone 4 avant même de connaitre comment on se sert d un téléphone
Monsieur ROBERT prenez les rênes de cette nouvelle et belle compagnie qu'est air austral , bien sûr certaines personnes faisant partie du comité du directoire n'on pas leur place dans cet hémicycle , il n y a pas que Paul VERGES , d'autres situés sous son aile doivent sur le champ quitter cette compagnie qui est devenue un refuge aussi de '' délinquant en col blancs " nous verrons si les enquêtes financières qui seront menées permettront de démasquer ceux et celles qui abusent de leur prérogative par rapport au poste qu'ils occupent; et bien sûr au détriment des usagers '' Capricornes '' d' air austral .
J'aurai une pensée particulière pour un homme qui s'est battu très longtemps pour cela : Jacques TILLER , qui du haut de son 1,70 m en a fait trembler quelques uns et qui je vous l avoue sera tès heureux d'apprendre que Mr VERGES a enfin jeté l 'éponge et aura aussi enfin prit sa retraite méritée peut etre , honnête je ne sais pas , mais au moins laissé sa place aux jeunes depuis le temps qu'il promet du travail à ces jeunes ........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit