sak ifé nout jordu ék nout demin

Didier ROBERT a plaidé pour une continuité territoriale en faveur des Réunionnais et pour plus de moyens pour le logement social à La Réunion


Politique
Vendredi 27 Février 2015

Le Président de la Région Didier ROBERT a rencontré ce jeudi 26 février, la Ministre des Outre Mer Georges Pau Langevin à Paris. Le Président a tenu a évoquer deux sujets importants pour les Réunionnais, les familles et les acteurs économiques locaux : le premier sujet relatif au dispositif de Continuité territoriale, le deuxième sujet relatif au logement et plus spécifiquement au logement social.


ENTRETIEN AVEC LA MINISTRE DES OUTRE MER

Concernant la Continuité Territoriale : le Président de Région a, de nouveau plaidé pour un dispositif ouvert au plus grand nombre de Réunionnais comme celui qui avait été mis en place en partenariat avec l’État en 2010 et qui a été rouvert le 16 février dernier par la Région. Plus de 380 000 bons de continuité ont été émis grace à ce dispositif mis à mal en octobre 2014 par le Gouvernement. Un succés qui démontre que la mesure correspond incontestablement a un vrai besoin de déplacement des Réunionnais a insisté Didier ROBERT qui défend le principe de la continuité territoriale comme un droit et une mesure de justice pour tous les Réunionnais, Français à part entière. Le Président de la Région regrette que la Ministre n'ait pas souhaité accompagner les Réunionnais pour les déplacements dans le sens Réunion / Métropole en mutualisant les moyens Etat Region .

Dans ce contexte, Didier Robert a interpellé la Ministre pour que l’État assume au moins la prise en charge des déplacements de la Métropole vers La Réunion pour les Réunionnais installés dans l'hexagone et ce, sur la même base que ce qui est accordé aux fonctionnaires.
Deuxième sujet abordé par le Président : le logement. Le Président a d'abord souligné la faiblesse des moyens mobilisés par l’État pour la construction du logement social. Les budgets consacrés par l’État sur la LBU ne sont pas à la hauteur des besoins avec une diminution de 10 millions de la part de l’État qui pénalise fortement les familles et les acteurs du BTP. Par ailleurs, les mécanismes de défiscalisation sont insuffisamment efficaces à ce stade.

Didier ROBERT a rappelé la participation très importante de la Région à ce jour sur le FRAFU à hauteur de 22 millions d'euros pour la seule part régionale.

Dans le même temps, le président de Région a plaidé pour une meilleure prise en compte des Réunionnais qui vivent aujourd'hui dans des logements insalubres.
La Région apportera un effort particulier sur ce sujet à hauteur de 16 millions d'euros pour la réhabilitation des logements sociaux anciens.

En conclusion le Président a fortement insisté sur le contexte généralisé et grandissant de désengagement de l’État, particulièrement pénalisant pour les outre-mer eu égard à leur situation économique et sociale. A ce titre, la mandature 2010-2015 de la Région s'est montrée résolument offensive mais aussi constructive. C'est en toute responsabilité et avec le souci constant de défendre les intérêts de la population réunionnaise que Didier ROBERT inscrit et impulse les axes de la politique régionale depuis 2010.

Communication Région Réunion



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue