sak ifé nout jordu ék nout demin

Désaccords, des accords et fausse bipolarisation


Édito
Dimanche 6 Février 2011

Le spectre des Régionales de 2010, sera très présent tout au long de ces Cantonales 2011. A droite et à gauche. D'une part, toutes les blessures ne sont pas refermées, et les rancoeurs sont à peine contenues. Et d'autre part, les intérêts des différents mouvements signataires de l'union, à droite et à gauche, sont parfois trop divergents dans la réalité.


Désaccords, des accords et fausse bipolarisation
A droite, l'emprise de l'incontournable Didier Robert, chef de file d'une droite trop effacée au Conseil général, est acceptée par défaut. L'UMP a dû reculer face à la dynamique du président de la Région Réunion, et face à sa stratégie. Cela se vérifie aussi à gauche. L'union a été conclue entre le PS et le PCR, et non avec l'Alliance.

Et sur ces deux  points précis, Saint-André et le Tampon seront deux villes test. A gauche et à droite. A Saint-André, l'arbitre sera le sénateur Jean-Paul Virapoullé, qui n'a pas participé aux discussions à droite, et au Tampon, l'électron libre "le centriste ou gaulliste de gauche" s'appelle André Thien-Ah-Koon. Leur pouvoir de nuisance à droite mais aussi à gauche, sera déterminant.

TAK et Virapoullé ne sont pas les seuls cocus de ces deux mariage de raison. Le centre a été oublié. A gauche et à droite. Aux Avirons, le maire et conseiller général sortant aura contre lui, les candidats de l'union de le gauche et de l'union de la droite, du moins en théorie. C'est aussi le cas du centriste TAK. A droite, le Nouveau centre écarté des discussions, s'en sort mieux.

C'est un fait ! Les deux mariages de raison de ce week-end, ne sifflent pas le retour de la bipolarisation de la politique à La Réunion. Car cette fois-ci encore, la balle devrait revenir au centre

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit