sak ifé nout jordu ék nout demin

De nombreux élus de Droite n'encaissent plus la "méthode" Didier Robert


Édito
Jeudi 25 Octobre 2012

Samedi, le président de La Réunion en confiance était en campagne à Saint-Paul. Didier Robert a animé quatre réunions à Carrosse, l'Etang, Bellemène et La Saline. Hormis Yoland Velleyen de la majorité régionale, aucun autre membre de la Droite saint-pauloise n'a été averti de sa présence dans la ville de l'Ouest. L'information a vite fait le tour du territoire. L'agacement et le mécontentement de certains aussi. Ce comportement et cette façon de faire de Didier Robert, ne passent plus à Droite…


De nombreux élus de Droite n'encaissent plus la "méthode" Didier Robert
Les Législatives ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. "Il n'y a eu aucun débriefing, aucune explication, aucune discussion. Comme s'il ne s'était rien passé. Que personne n'était responsable de l'énorme gifle que la Droite a pris. Jusqu'à nouvel ordre, c'est bien Didier Robert, le président de La Réunion en confiance, mouvement qui regroupe toutes les représentations de notre camp politique". Il y a un constat : depuis 2009, la Droite respire, agit, et vit au rythme des décisions et des positionnements de Didier Robert, considéré en 2010 et ce à l'issue de sa victoire sur Paul Vergès, comme le nouveau leader naturel.

Deux ans après, la crédibilité et la légitimité du patron de la Droite, sont retombées comme un soufflé. Les critiques après les Cantonales de 2011 et surtout après les Législatives de juin, se multiplient dans le secret des discussions privées ou des bureaux. La stratégie non dévoilée à ce jour du patron de La Réunion en confiance, sa présence sur le terrain à Saint-Paul et sa proximité avec certains socialistes du Sud, alimentent les frustrations, les on-dits et les hypothèses les plus invraisemblables. "Pourquoi nous n'avons pas été avertis qu'il faisait des réunions sur Saint-Paul ?" Certains élus saint-paulois s'interrogent. "Il est là pour les Municipales ou les Régionales ?".

Il y a aujourd'hui une manière d'agir mal venue, des colères retenues et des désapprobations contenues. Voire très privées. Discrètes. Silencieuses. Chuuuuuut… ! "Faut pas dire que nous ne sommes pas contents. On ne veut pas fâcher Didier Robert. C'est vrai, ce n'est pas qu'on a peur de lui, mais on évite de se mettre contre lui". Personne à Droite ne veut heurter le président de la Région Réunion, surtout à un an et demi des Municipales et deux ans et demi des Cantonales. C'est aussi le cas à l'UMP. Samedi, Richenel Hubert indiquait à la presse qu'il avait invité beaucoup d'élus de Droite à la journée portes ouvertes de l'UMP, y compris Didier Robert. L'intéressé a dit l'inverse sur Radio-Festival…

A l'UMP Saint-Denis, l'irritation a fait place à la colère. Surtout lorsque Didier Robert a dénoncé toujours sur Radio-Festival : "le cavalier seul de René-Paul Victoria sur le territoire dionysien". "Comment Didier Robert appelle ce qu'il est en train de faire sur Saint-Paul ?"




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par PICPIC le 25/10/2012 08:16
lamentable....La victoire n'est pas encore au bout du chemin..!!!!!!!!

2.Posté par jo le 25/10/2012 18:54
Didier s'affole car il sait qu'il doit trouver un canton pour rester Président de Région en 2015.....

Là, il sonde st-paul et st-denis avec, il le sait trés peu de chance de succés.
Il lorgne vers le centre-ville de st-pierre mais Fontaine ne lui fera pas ce cadeau......

3.Posté par Pocpoc le 25/10/2012 19:52
Un bon (...) lila besoin !

4.Posté par pontam le 26/10/2012 01:51
Il faut arrêter ce genre d'individu, ça sent l'appétit féroce de pouvoir, l'incapacité à reconnaitre et valoriser le travail légitime de ces pairs, à décider collégialement. Il préfère commander, jusqu'à griller ceux qu'il envoie au charbon. Il abandonne prématurément des mandats, laissant au dépourvu ceux qui l'ont accompagné, jetant ceux là même dans l'inconfort et l'incapacité de faire face. N'ayez pas peur de lui, si vous grattez encore un peu, vous pourrez mesurer la petitesse du fonctionnement. Il faut s'affranchir de ces hommes et surtout ne pas les sacraliser;

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit