sak ifé nout jordu ék nout demin

David Aipar - Dolorès Pelops : Solidaires de l'action de "Croire et oser" à Réunion Première


Politique
Jeudi 12 Mars 2015

Ce soir, des jeunes Réunionnais, membres du parti « Croire et oser » sont intervenus pendant le journal de Réunion 1ère pour montrer leur désapprobation face aux décisions arbitraires dont ils sont victimes. Décisions dont Dolorès Pelops tête de liste aux municipales de 2014 a été victime et pour lesquelles elle a interpellé par courrier le préfet et le directeur de Réunion 1ère à l’époque.


Suite à l’intervention de « Croire et Oser » pendant le journal télévisé de Réunion 1ère.

David Aipar - Dolorès Pelops : Solidaires de l'action de "Croire et oser" à Réunion Première
Si pour la radio elle a été invitée en tant que candidate à part entière, en télévision il lui a été répondu que « sa représentativité n’était pas prouvée ». 
Au-delà de ce qui s’est passé pour les membres de ce jeune parti ce mercredi soir, c’est le mépris de l’ensemble des médias pour les soi-disant  « petits candidats » à chaque élection que nous devons dénoncer à leur côté.

Au nom du mouvement « Nous Lé Capable », nous  tenons à saluer cette action qui ne doit pas être interprétée comme un coup de force, mais bien comme un message  fort à tous ceux qui veulent bâillonner la jeunesse réunionnaise. 

A travers ces jeunes, c’est toute une frange de la population réunionnaise qui exprime son ras-le-bol d’un système qui a montré ses limites.

Il est temps que ces méthodes cessent et que le service public d’information remplisse vraiment sa mission de service public.
La télé des réunionnaises et des Réunionnais ne doit pas servir seulement  les intérêts de quelques uns au détriment des vrais acteurs socioculturels, économiques, sportifs, et autres...  
Je renouvelle ma question à ceux qui décident : sur quelles bases et quels critères déterminez-vous les « gros » et les « petits candidats ».

 J’ose espérer que tous les candidats qui sont interdits d’antenne et qui représentent toutes les composantes de la société Réunionnaise pourront s’exprimer sur le plateau du service public d’information très bientôt.

Pour le mouvement « Nous Lé Capable »

David Aipar - Dolorès Pelops



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par David le 15/03/2015 19:35
Nous Lé Capable

Mesdames, Messieurs, habitants du canton 17 (Saint-Paul 1) merci de nous accorder votre attention. En prenant le temps de lire ce que nous avons à vous dire, vous cherchez certainement ce qui pourrait différencier notre programme des traditionnels « catalogues » de bonnes intentions auquel plus personne ne croit.
Il aurait été plus facile de faire comme tous les autres et vous promettre des lendemains meilleurs. Mais ce n’est pas notre conception du respect, de la démocratie, de la fonction politique.
Comme tout un chacun vous voulez une équipe, des projets concrets, des idées innovantes et réalistes, susceptibles de vous redonner des raisons de croire.
Vous nous avez confié vos craintes, vos attentes, mais surtout votre Espoir et votre Confiance.
Notre engagement militant, notre expérience du terrain, nos divers échanges ont abouti à ces propositions que nous vous soumettons aujourd’hui.
La Femme et l’Homme Réunionnais, la Famille Réunionnaise sont les moteurs de notre mobilisation de tous les instants. C’est avec vous que nous mettrons en œuvre ce nouveau et vaste programme, c’est pour vous que nous le concrétiseront.
Les actions de la collectivité ont montré leurs limites et leur inefficacité, nous souhaitons mettre en place des dispositifs qui correspondent réellement à vos besoins.

Nous avons ciblés les urgences, les domaines d’intervention, les partenaires.

* Changeons la manière d’informer et d’orienter le public
En créant des Espaces d’Ecoute, renouons des liens avec la population, joignons le réseau associatif à la réussite de nos interventions. Soutenons leurs initiatives lorsqu’elles sont efficaces et adaptées au contexte.

* Optimisons et valorisons les compétences du personnel de la collectivité
Redéfinissons les missions et redonnons aux professionnels les cadres et les moyens de remplir leur mission de service public. La gestion « unilatérale » de la collectivité doit être abandonnée au profit d’une gestion de service public avec pour principale préoccupation : l’Humain.

* Remettons le Social au cœur de la Politique Générale du Département
L’action des services ne doit pas se limiter à une aide d’urgence. Il faut proposer et mettre en place un vrai projet de vie. Que ce soit individuel ou familial, chaque dossier doit trouver une réponse en adéquation avec la demande.

* Responsabilisons, remettons la Dignité au centre des priorités
En rétablissant les fonds destinés à la formation des bénéficiaires du RSA pour la réinsertion et l’intégration. Avec la responsabilisation, c’est une des meilleures passerelles pour plus de dignité.
Les échanges et le partage de compétences dans les ateliers de proximité est un tremplin vers un retour à l’activité. Cela favorise également l’initiative et peut se révéler comme point de départ vers la création d’entreprise.

* Valorisons, vulgarisons tous les talents et toutes les bonnes idées
En créant un challenge des initiatives ouvert à tous ceux qui ne trouvent pas les aides nécessaires dans le cursus traditionnel, par un prix et un accompagnement dans la réalisation.

* Réinventons la Solidarité
Oui pour le maintien à domicile des personnes âgées mais pas n’importe comment. Cette aide financière ne doit pas engendrer les conflits et la rupture des liens familiaux comme cela arrive trop fréquemment. A ceux qui font le choix de la maison de retraite ou autres structures dédiées, nous devons offrir des conditions d’accueil et d’hébergement qu’ils méritent. Un tarif famille ou un chèque loisirs-transports, sont des exemples de solutions pour permettre l’accès aux plaisirs pour les familles nombreuses.

* Réinstaurons le Respect
Dans le cadre de la politique générale familiale, la sensibilisation par des actions de proximité auprès des familles nécessiteuses, doit contribuer à un retour aux valeurs, dont la principale : le Respect. Principaux légataires des valeurs essentielles, les anciens doivent être intégrés aux débats, aux projets, aux opérations inter générationnelles. Nous avons tout à apprendre, nos aînés ont beaucoup à partager.

* Renouons les liens élus-population
Après la campagne électorale, les élus du canton doivent se donner les moyens de leur engagement et se rendre disponibles. C’est ce que nous ferons. Il est primordial d’entretenir le contact avec la population et d’être à l’écoute. Nous avons le devoir de l’informer de ce qui se fait pour elle et en son nom par les élus du Département. Nous devons être de vrais porte-parole, des relais efficaces.

*Encourageons les associations
Nous sommes des acteurs du monde associatif depuis de nombreuses années, comme bon nombre de ceux qui nous ont rejoints au fil du temps. Nous connaissons mes difficultés de ces militants qui se donnent sans compter pour les autres. Véritable force de propositions et d’actions, les bénévoles sont des acteurs essentiels de la cohésion sociale et sociétale dans notre pays.

Nous avons mené des réflexions, mis en commun nos connaissances du terrain, fait appel à des personnalités reconnues pour leur militantisme, leur maîtrise des sujets abordés dans les champs d’interventions du Département. Nous vous informons des détails de la mise en œuvre de ces idées chaque jour et nous nous tenons à votre disposition pour continuer à échanger même au-delà des élections.
Nous avons voulu composer une équipe dynamique, expérimentée, compétente, sensible aux spécificités sociales, économiques, culturelles de notre île.
Soutenez-nous massivement dans notre combat pour mettre en avant le savoir-faire des Réunionnais au service de La Réunion, le 22 et le 29 mars 2015.

VOTEZ ET FAITES VOTER
DOLORES PELOPS – DAVID AIPAR
Pierrette Ergodan - Alix Thazar


NOUS Lé CAPABLE

2.Posté par pluché le 17/03/2015 13:48
zot lé capap surtout fait perdre les autres. lo dolorès parce que li ginye bèze un boug son...............zabot y grossit. lo aipar y obli kisa la fait ali roi, la surtout montré ke lu lé achetable et monnayable. na un vieux dicton y dit kan ou monte en l'air fo oute ki lé propre ou mette un gros kilotte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue