sak ifé nout jordu ék nout demin

Daniel Gonthier : "Il y a eu un Nassimah 1, un Nassimah 2 et on a un Nassimah 3... "


Invité(e)
Mercredi 7 Décembre 2011

Le conseiller général de Bras-Panon retrouvera sans doute avec une certaine impatience "son collègue" Ibrahim Dindar, le 16 décembre lors de l'assemblée plénière du Conseil général. En 2009, lors de la liquidation de l'Arast, les deux hommes ont échangé, avec la courtoisie qui les caractérise, des amabilités. Rendez-vous est pris.


Daniel Gonthier : "Il y a eu un Nassimah 1, un Nassimah 2 et on a un Nassimah 3... "
Daniel Gonthier, Cyrille Halmicaro, Béatrice Sigismeau, Stéphane Fouassin et Jean-Claude Lacouture ont été clairs et précis : la responsable de l'actuelle situation, "C'est Nassimah Dindar". Dans un langage fleuri, teintée d'une émotion déclenchant l'hilarité dans son propre camp, Daniel Gonthier a ajouté : "Il y a Nassimah et il y a Ibrahim. C'est Nassimah + Ibrahim. Ils travaillent main dans la main".

Et, lorsque nous avons dit à l'opposition départementale qu'il fut un temps, tous ses élus (l'opposition départementale) travaillaient également main dans la main avec Nassimah Dindar (2005 - 2008), la réponse a été spontanée. "C'est vrai, mais on a vu ce que ça donnait et il fallait que ça s'arrête", a dit Daniel Gonthier. "C'est pour ces raisons qu'il n'était plus question de continuer avec elle en 2008".

"Il y a eu un Nassimah 1, nous étions contre un Nassimah 2 et on a un Nassimah 3. C'est un peu comme les dents de la mer. Ça commence à faire peur", a-t-il expliqué, déclenchant à nouveau l'hilarité parmi ses amis de l'opposition départementale. Il est clair que le vendredi 16 décembre prochain, lors de l'assemblée plénière du Conseil général, il y aura un marquage de requins.

Le tout sera de savoir qui seront les requins, et qui seront les marqueurs. Surtout si "bichique la monté"...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger