sak ifé nout jordu ék nout demin

Daniel Faivre écrit à Victorin Lurel, ministre des Outre-mers


Dans la presse
Dimanche 14 Avril 2013


Daniel Faivre écrit à Victorin Lurel, ministre des Outre-mers
Monsieur  le Ministre Vous  qui aimez les grands voyages, venir a la Réunion pour ne rien apporter, votre gouvernement.

Qui a le plus grand mépris pour les personnes âgées qui souffrent, depuis votre arrivée au pouvoir ? Pas une seule parole pour les plus pauvres retraités du privé, oui c’est vrai les retraités vous ne les aimez pas, vous préférez les laisser dans la misère, vous êtes pourtant informé par vos préfets, qu’un certains nombres sont obliger de faire les poubelles pour se nourrir.

Que fait votre gouvernement  pour les plus pauvres retraite de 69 € ou moins et beaucoup n’atteigne pas le revenu minimum vieillesse  (ASPA) ces textes de loi sont a revoir d’urgence,  pourquoi des milliers de retraités refusent de prendre ce revenu minimum vieillesse ?

La réponse : les retraités très pauvres refusent de déshériter leur enfants, alors ils se privent et ne font souvent qu’un repas par jour. Et pour tous les autres qui ont le malheur de dépasser le plafond pour avoir accès à la santé, ils ne peuvent plus se soigner.

Et vous préférez  les entasser dans des immeubles, les maisons de retraite ne sont réservées que pour les retraités riches et certains gros fonctionnaires.

Nous, les retraités pauvres du privé surtout les travailleurs manuels, vous nous punissez d’avoir trop travaillé et surtout d’avoir été exploité par des patrons, et des gros propriétaires qui trichaient sur leur déclaration.

Voila pourquoi  il y a de très pauvres retraités, depuis 50 ans tous les gouvernements exploitent les plus pauvres. Alors arrêtez de nous faire avaler une couleuvre.

Courrier des lecteurs



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par YANIS PAYET le 15/04/2013 09:28
Pourquoi les prix devraient ils baisser à la Réunion puisqu'il y a une minorité de consommateurs qui favorise les hausses ? La problématique des prix ne peut pas être dissociée de la problématique des revenus ! Et les disparités de revenus sont réelles sur l'île. En haut, une minorité qui défiscalise et bien souvent sur-rémunérée, insensible à l'élasticité des prix, en bas des personnes vivant de minima sociaux et condamnées à suivre la cadence imposée par ceux d'en haut, quitte à s'endetter à coups de crédits revolving, et au milieu une classe moyenne qui s'appauvrit car matraquée fiscalement. Alors, pourquoi les commerçants devraient-ils baisser leurs prix puisque ceux d'en haut consomment aisément ? Le bouclier Lurel ne fait qu'agir sur les effets du problème et non les causes. Croire que les prix vont baisser à la Réunion sans traiter les écarts de revenus entre nos trois sociétés c'est croire au père Noël...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?