sak ifé nout jordu ék nout demin

Cyrille Melchior (UMP) : "Avec le Centre, ce sera la pluralité et la complémentarité"


Invité(e)
Mercredi 11 Mai 2011

Le conseiller général de Saint-Paul a été contacté pour faire partie du prochain secrétariat de l'UMP. Cyrille Melchior n'a pas encore "pris de décision". "Si cela se concrétise, il mise avant tout sur l'ouverture d'esprit", ou au moins une ouverture probante vers le Centre.


Cyrille Melchior (UMP) : "Avec le Centre, ce sera la pluralité et la complémentarité"
Pour vous aussi, la recomposition de la Droite passe par le Centre ?
Que ce soit en métropole d'un manière générale ou à La Réunion en particulier, une grande partie de la population se reconnaît dans les valeurs du Centre. Ce sont des valeurs humanistes et de solidarité. Toutefois, le Centre ne pourra vraiment se construire que s'il y a un UMP fort.

Ne faut-il pas craindre une concurrence voire une rivalité entre le Centre droit et l'UMP ?
Il ne peut y avoir de rivalités, il n'y a que des débats d'idées. Il s'agit pour nous d'explorer et d'optimiser nos points de convergences, et de respecter nos différences. C'est ce qui fait d'abord la pluralité à Droite. La pluralité, ce n'est pas la rivalité, c'est avant tout la quête de complémentarité.

L'UMP est affaiblie aujourd'hui, elle vivote à La Réunion ?
Je le regrette profondément. La difficile période économique et sociale, explique en partie la situation de l'UMP en métropole et à La Réunion. Le fort taux d'abstention lors des récentes cantonales, montre que la population ne croit plus dans les partis et les hommes politiques.
L'UMP doit dire et expliquer les projets qu'elle porte. Notre parti ne doit plus rester en retrait. Aujourd'hui, on entend que les opposants aux réformes du gouvernement, s'exprimer.

Qu'est-ce qui explique que l'UMP local soit aphone ?
Le principal obstacle : l'UMP n'a pas un véritable secrétaire départemental. Jean Simonetti qui est intérimaire à ce poste, réside en métropole. Ce qui ne lui facilite pas la tâche. Selon nos statuts, le président qui a, avant tout, un rôle de représentation, n'a pas à assumer cette responsabilité. De ce fait, il manque à l'UMP, un vrai chef d'orchestre. Cela se ressent beaucoup aujourd'hui. La désignation d'un secrétaire départemental, qui pourrait intervenir dans les prochaines, relancera le parti.

Selon le Journal de l'Ile, vous aurez vous aussi un rôle dans le prochain organigramme.
Ce n'est pour l'heure qu'une hypothèse. J'ai effectivement échangé avec Jean Simonetti sur la possibilité de prendre des responsabilités au sein de l'UMP. Mais pour l'heure, je n'ai pas encore pris ma décision. Il y a un certain nombre d'éléments qu'il faut prendre en compte : le projet pour le parti, l'engagement et le positionnement de chacun, et la disponibilité à construire un projet et à le présenter à la population.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger