sak ifé nout jordu ék nout demin

Cyrille Melchior : "Agir pour St-Gilles"


Invité(e)
Lundi 10 Octobre 2011

Le conseiller municipal et général de Saint-Paul prend position sur le dossier des requins. "S’il y a un  sujet qui fait l’actualité depuis ces dernières semaines, ce sont les attaques de requins sur la côte Ouest. Un problème qu’il convient de prendre très au sérieux car ce sont d’abord des vies humaines qui sont en danger mais aussi parce qu’il y va de l’image de La Réunion sur le plan touristique et du devenir de Saint-Gilles sur le plan économique".


Cyrille Melchior : "Agir pour St-Gilles"
"Aujourd’hui, face à la gravité de la situation,  il est fondamental que nous nous inspirons des expériences menées dans d’autres régions du monde concernées par ces attaques de squales. En Australie et en Afrique du Sud notamment, des résultats très intéressants ont été obtenus.

Si ailleurs, ils ont su maîtriser le problème, pourquoi n’en serions pas capables à la Réunion alors que nos plages ne sont pas si étendues que cela ! Quelles que soient les actions qui seront engagées, celles-ci  ne vont pas plomber les finances communales et celles de l’Etat. Le requin représente un réel danger et il est grand temps de prendre les solutions concrètes et efficaces.
 
Les plages de Saint-Gilles sont aujourd’hui désertées, du jamais vu ! Les commerces, les artisans, les bars ne fonctionnent plus. Le bilan est lourd de conséquences. C’est une véritable crise que les professionnels vivent en ce moment et la situation s’aggrave de jour en jour.

La mer, la plage représentent une véritable richesse, des atouts qui mettent en valeur l’image de La Réunion. Il est grand temps de réagir. Qu’attend la municipalité pour proposer des animations culturelles, sportives et ludiques sur les plages de Saint-Gilles (beach volley, tennis,  balade en ti train, football de plage…). En cette période de vacances, cela permettrait de créer une nouvelle dynamique, de ramener les gens vers le littoral et aux acteurs économiques de relancer leurs activités.

La Région Réunion, compétente en matière de développement économique doit également accompagner ces efforts par des mesures concrètes pour aider les professionnels à rebondir, à retrouver un équilibre financier, à sauver l’activité tout simplement.
 
La situation est grave et lourde de conséquences. C’est maintenant qu’il faut agir pour que notre île garde l’image qui est la sienne, une terre d’accueil, de découverte et de métissage, mais aussi pour que les touristes fréquentent à nouveau nos belles plages, pour que nos acteurs économiques puissent travailler, pour que Saint-Gilles redevienne une destination incontournable dans le paysage touristique de La Réunion" .




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard Jeanneau le 11/10/2011 08:57
Comment voulez-vous que les requins ne soient pas prolifiques? Une réserve marine qui leur est réservée, les DCP où se concentrent tout logiquement les poissons, et, le fin du fin, un littoral gorgé de détritus grâce aux ravines mal entretenues et aux traitements des eaux usées qui se font attendre? Trois éléments qui attirent les requins. Inutile d'aller secouer les cocotiers de l'Elysée. Inutile d'aller crier au casse social si loin. Le TCO fait son casse social, tout seul : on manque de sous, mais on a fait le plein pour les vice-présidences du TCO. Vingt-neuf vice-présidents dont la plupart se tournent les pouces, moyennant 1780 euros par mois. Et dans ma région natale, pour une structure identique, on ne trouve que 5 vice-présidents et la plupart des maires se contentent d'un strapontin lors des réunions. Notre bon Didier est plus regardant à la dépense : 14 vice-présidences avec des compétences autrement plus étendues que celles du TCO - le fameux Territoire des Cocotiers de l'Ouest ! Après de si belles générosités envers les bons amis de la bonne paroisse, il faut tirer le diable par la queue pour avoir des eaux pures qui se déversent dans l'océan !

Petite question indiscrète : n'y aurait-il pas sur terre quelques requins?

Mais, en attendant les lendemains qui chantent au TCO, il y a quand même lieu de rétablir un certain équilibre en faisant quelques pêches aux requins !


2.Posté par john le 13/10/2011 06:56
bjr ,
je vudrais apporté mon annalyse sur la situation , la région réunion a mis la main a la poche 25000€ pour les materiels et a en autre mise l'irt en action , la ccir a proposé des aides autan financiere que humain la municipalité saint pauloise embauche 15 personne ,je me pose la question a saint paul on on a un budget comunal considérable que fait on , la commune serait 'elle sur la paille ?? Saint gilles quoi qu'on en dise es un lieu hautment touristisé il faut simulé tout sa par des action ponctuelle et rationnel que fait les élue?? RIEN !! des table ronde c'es bien mais pour financé quoi ?? a force de trop faire la fete et vouloir abolument les vote des jeune,la municipalité a creusé un trou pour s'enterré vivant et se ressentira ds les prochaine election , comment mme bello pourrais t'elle ecrire une belle page de l'histoire saint pauloise quand c'es entaché de mort par attaque de requin , de greve des employé comunaux , des maltraitence envers les citoyen "c'es mon pays je connais mon pays" ,on rénove un stade sans fére un parking ,on fait une créche de 200 place a l'etang alor que tout les saint paulois n'habite pas saint paul , on fait une médiathéque de 30 metre de haut et les bibiothéque ?? tout cela laissé moi vous le dire n'ogure en aucun cas d'une bonne gestion des finances ni des probléme des saint paulois et saint pauloises

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger