sak ifé nout jordu ék nout demin

Crise sanitaire et économique : invitation à la cohésion et à la solidarité


Politiblog
Samedi 21 Mars 2020

Cette crise sanitaire inédite nous pousse à avoir un regard différent, solidaire, et fraternel qui doit dicter nos prises de décisions en responsabilité.


Nos politiques publiques, nos comportements et notre manière de vivre sont impactés par cette crise sanitaire majeure.

La France compte ses morts comme beaucoup d’autres pays.

Notre île doit se préparer et la contagion continue de gagner du terrain dont trois autochtones identifiés à ce jour.
Je salue la forte et nécessaire décision pour permettre la continuité de la vie économique en panne.
J’ai une pensée en revanche pour nos aînés et nos plus fragiles, les sans abris.

Il est important que l’union de tous les acteurs étatiques, politiques, judiciaires et des cultes se retrouvent pour faire bloc dans une action globale et cohérente pour renforcer la cohésion et la lutte contre cet ennemi invisible mais ravageur.

Cette union participera à une meilleure prise de conscience pour traverser cette épreuve car aujourd’hui encore beaucoup trop de gens ne respectent pas les consignes et les règles sanitaires de bon sens.
Il nous faut faire bloc et rester humbles.

D’une seule voix, nous devons faire nation et société, pour ensuite se relever avec force et courage dans une solidarité jamais égalée ! Cette capacité de lutte doit être un dénominateur commun qui garantisse l’union des Réunionnais et l’ensemble des communautés.

Enfin, et si je peux me permettre, il est important de juguler l’entrée sur notre territoire des personnes porteuses du virus par la suspension provisoire des vols internationaux en provenance de Paris en particulier, sauf les vols de Fret, comme l’ont fait les autorités de la Nouvelle Calédonie à partir de minuit aujourd’hui.
Situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles qui doivent transpirer la cohérence et le bon sens auprès de nos concitoyens.

C’est une demande forte de la population et j’y adhère .

Merci pour cette écoute d’une citoyenne responsable et d’une élue de la région qui a grandi et appris à acquérir un discernement personnel sur les causes de ses sentiments pour le bien commun, l’intérêt général et la garantie de notre modèle démocratique et économique même s’il y aura un après conséquent à l’issue de cette crise majeure que nous souhaitons la plus courte possible.

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».