sak ifé nout jordu ék nout demin

Commission Permanente du mardi 29 mars 2016


Politique
Mardi 29 Mars 2016

La Commission permanente de la Région Réunion s'est réunie ce mardi 29 Mars 2016 et a donné lieu à l'examen de plusieurs rapports qui ont suscité des remarques du groupe LPA.


Compte-rendu du Groupe LPA

Plan d'aides aux communes

Suite à la déprogrammation de projets sur le plan d'aides aux communes 2015 à hauteur de 5 millions d'euros, il s'agissait de reprogrammer 3 millions d'euros de travaux. Karine Nabenesa a interpelé la Région sur les 2 millions restants, à savoir s'il n'y avait pas de projets prêts dans les communes qui pourraient en bénéficier dès maintenant.
 

Subventions aux associations

Plusieurs associations qui interviennent à l'origine dans le domaine de la lutte contre l'illettrisme ont bénéficié de subventions supplémentaires pour mettre en œuvre des actions en lien avec la santé ou le sport. Sans remettre en cause la pertinence de ces actions, le LPA a quand même alerté la collectivité sur les risques d'éparpillements qui pourraient faire perdre en efficacité. D'autre part, une de ces subventions portant sur une manifestation sur le diabète, l'élue a rappelé que la lutte contre ce fléau qui touche durement notre île, déclaré grande cause régionale devait être permanente, préparée, organisée et que la Région ne pouvait pas se contenter de financements de manifestations ponctuelles, au gré des sollicitations.

 

Réhabilitation des lycées

A l'occasion du vote d'une enveloppe budgétaire pour la réhabilitation du Lycée Ambroise Vollard de Saint-Pierre, les élus du groupe LPA ont interpelé la Région sur le calendrier de mise en œuvre de l'ensemble des réhabilitations de lycées nécessaires à La Réunion. Ce ne sont pas moins de 18 lycées qui ont été inscrits comme des rénovations prioritaires dans les orientations budgétaires 2016 de la collectivité. Considérant les délais importants et les coûts conséquents, la Région doit absolument planifier ces travaux importants pour permettre aux jeunes d'étudier dans les meilleures conditions. Les élus ont de nouveau alerté la collectivité sur l'urgence absolue que constitue le lancement des travaux de réhabilitation du Lycée Antoine Roussin à Saint-Louis à qui la Région a promis il y a déjà plusieurs années de faire le nécessaire.

 

Financement européen du Lycée Nord de Saint-Denis

Il a s'agit de valider le financement européen à hauteur de 14 millions d'euros du lycée Nord à Bois de Nèfles Saint-Denis, c'est à dire l'utilisation de la moitié de l'enveloppe du PO FEDER 2014-2020 destinée à la « construction, extension et réhabilitation » des lycées. Dès lors, le LPA a exprimé de vives inquiétudes sur les capacités de financement de la Région pour tenir ses engagements de constructions de deux autres nouveaux lycées (inscrits dans le Schéma Directeur des Lycées) et la série de réhabilitations évoquée plus haut.

 

Modulation indemnitaire des membres du CESER et du CCEE

A la demande des ces deux instances, les indemnités allouées aux membres des deux assemblées seront modulées en fonction de l'exercice réel de leur fonction, de leur présence et participation à toutes les réunions. Karine Nabenesa a demandé au Président d'appliquer la même démarche pour le Conseil Régional en intégrant l'ensemble des réunions auxquelles sont conviés les élus, c'est à dire en ajoutant la prise en compte des taux de présence au sein des commissions sectorielles, ce qui n'est actuellement pas le cas. Proposition refusée par le Président de Région.


Les élus du groupe LPA



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue