sak ifé nout jordu ék nout demin

Commande publique : 277 millions d'euros d'ordres de service en cours


Économie
Vendredi 15 Avril 2011

Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP, a quitté la réunion du Haut conseil de la Commande publique, sur un sourire contenu. "Ce chiffre est encourageant, mais est-ce que cela se traduit dans la réalité, surtout pour les travailleurs. Nous le serons dans une semaine".


Michel Lalande, préfet de La Réunion, et Margie Sudre, présidente du Haut conseil de la commande publique
Michel Lalande, préfet de La Réunion, et Margie Sudre, présidente du Haut conseil de la commande publique
Comment trouver des marchés ? Comment obtenir ces marchés ? Comment se faire payer dans les meilleurs délais ces marchés, et ce pour éviter des problèmes de trésorerie ?

La cinquième réunion du Haut conseil de la commande publique qui a eu lieu hier à la CCIR, a apporté de nouveaux éléments de réponse à ses membres, et ce à travers des statistiques, des propositions de charte, des critères d'attribution de marchés…, mais pour l'essentiel, l'heure est encore à la détection et à l'énumération des données néfastes à cet environnement professionnel.

"Il y a deux informations à retenir. La première, c'est le délai de paiement. Certains membres ont mis en exergue le retard, et ses conséquences sur la gestion. La seconde, le "Small business act" qui signifie "priorité aux petites entreprises", montre que toutes les structures ont accès aux marchés. publics", indique Margie Sudre, présidente du Haut conseil de la commande publique.

"Il y a de grandes disparités dans le délai de paiement. Le Haut conseil travaille à une harmonisation du règlement des factures. Entre la commune de Bras-Panon qui paye à 14 jours et des collectivités locales qui règlent au-delà de 30 ou 45 jours voire plus, il est nécessaire de déterminer la ou les bonnes échéance(s)", corrobore Michel Lalande, préfet de La Réunion.

La stratégie du bon achat et la charte contre les offres anormalement bas, font également des outils que souhaite mettre en place le Haut conseil. Certains éléments annexes montrent qu'au delà de la prise de conscience, une évolution dans les comportements et le fonctionnement, s'opère.

"Le travail réalisé à ce jour par tous les membres du Haut conseil de la commande publique, bénéficie d'un contexte intéressant. En 2010, nous avons démarré 4.000 logements sociaux alors que l'année d'avant on en était à la moitié. Autre point positif, les ordres de service (OS) pour les trois premiers mois de 2011, sont supérieurs sur la même période, à ceux de 2010", poursuit Michel Lalande.

"Avoir des ordres de service, c'est encourageant, mais il faut que ces OS soient suivis d'effet. Aujourd'hui, on nous annonce 277 millions d'€ d'OS. C'est bien et nous sommes satisfaits pour ceux qui ont du travail. Mais attendons tout de même si ces OS se concrétisent au sein de notre environnement économique", dit Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP.

Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP
Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juin 2019 - 15:52 Diabète : que fait l’ARS ?