sak ifé nout jordu ék nout demin

Comité de soutien à Juppé


Politique
Vendredi 4 Novembre 2016

La conférence de presse du comité de soutien à la candidature de Juppé aux primaires des présidentielles démontre encore une fois que "nou lé mal baré".


​Communiqué de presse

Des soutiens'' chèque en blanc'' sans négociation de propositions spécifiques pour la Réunion : quid de la vie chère, quid qu'après 70 ans de départementalisation la situation des employés communaux reste toujours inchangée, quid du chômage de masse, quid des problèmes de maladies précoces qui frappent La Réunion…

  Etonnant que beaucoup de ces hommes et femmes élus Péi se rassemblent autour d'un même candidat, alors qu'ils étaient il y a peu de temps de cela, démembrés sur la scène politique ! Intérêt personnel ? Un vrai mangé cochon à la sauce bal des hypocrites. Plutôt déconcertant leur façon de faire à chaque élection pour venir encore une fois tenter de tondre la population comme des moutons. Pourtant le danger est bien là : la casse sociale commencée brutalement par Sarkozy (2007-2012) puis achevée sévèrement par Hollande (2012-2017) et voilà que Juppé propose de l'amplifier pour la période à venir (2017-2022). 

Quelques propositions de rabotage social prévu par Juppé :
 - L'âge de départ à la retraite sera relevé à 65 ans et sera calculé à partir des salaires des 25 meilleures années et non les 6 derniers mois - Mise en place de référendum d'entreprise à l'initiative de l'employeur - La sortie des 35 heures et retour au 39 heures   - la dégressivité des allocations-chômage
 - La diminution du nombre de fonctionnaires de 300.000 à 250.000 et l'augmentation du temps de travail de ceux qui resteront en poste - L'abrogation de l'Impôt Sur la Fortune (ISF)

    En bref, au menu des Juppéistes : baisse du pouvoir d'achat, travailler plus pour gagner moins, dégradation du service public, augmentation du chômage et de la pénibilité au travail, les riches plus riches les pauvres plus pauvres et la classe moyenne plus pauvre, destruction du syndicalisme…

  Voilà un plan politique d'aggravation sociale souhaité par le comité de soutien composé de Jean-Paul Virapoullé, Margie Sudre, Thierry Robert, Daniel Gonthier et consorts... pour notre population. Cela démontre que leur posture contre la politique de Hollande n'était que de la poudre aux yeux et relevait plus de calcul électoral pour asseoir leur pouvoir personnel.

La Réunion bateau fou si nou réagi pa.  

Jean-Hugues RATENON



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par B le 06/11/2016 14:40
Dans leur programme Mr Ratenon, il n'ont pas encore clamer haut et fort comme vous l'avez fait le 1er septembre dans la matinale de RTL : de refuser les pensions, retraites et indemnités - ces avantages d'être français dites vous...pour ceux qui seraient réunionnais avant tout . En chômeur professionnel - qui se refuse un emploi, vous semblez ignorer que ces prestations sont dus pour ceux qui ont travaillé et cotisé toute une vie durant pour ce droit.. En 2012 vous avez fait du Hollande, les travailleurs ne finissent pas de payer les conséquences. Répression contre les syndicalistes criminalisés dans leurs actions syndicales, l'usage du 49.3 pour offrir aux patrons la loi travail, nouvelle forme d'esclavage dans les entreprises, le pacte de responsabilité, des dizaines de milliards d'euros par an d'exonérations de cotisations sociales et d'impôts. Et là ce n'est pas la droite, mais vos camarades socialistes au gouvernement français, qui font mieux que la droite. Vous êtes mal placé pour critiquer la droite, on peut supposer qu'aux prochaines présidentielles vous ferez pour le plus offrants, ou pour le Merluchon qui a déjà sévit dans un gouvernement socialiste. Wa rète in bézèr de paké n sarzèr dolo minm. Oubliy pa ke sé inpé ou la koule le COSPAR en 2009, vous vous êtes élevé contre les grévistes de la Sécurité Sociale et de la CAF en mai 2009, alors qu'en mars vous appeliez à la grève générale, çà la marke oute kilote, i fo pa travayèr i youbli et i ardonn aou le bondiyé sans confession. "La Réunion bateau fou si nou réagi pa" le bato va kontiniyé prann dolo èk ou. Il faut que les réunionnais prennent conscience et dénoncent les grands chefs blancs qui viennent ici faire l'appoint de suffrages, alors qu'il nous méprisent. Konm zot i di, la France i yinme la Réniyon, mé i yinme pa lo réniyoné.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue