sak ifé nout jordu ék nout demin

Citoyen invisible et démocratie fantôme


Invité(e)
Jeudi 7 Mars 2013

Le citoyen Réunionnais est otage du "tout voiture" dans son propre pays. Il y a 30 ans des choix liés aux profits ont condamné un peuple à un mode de développement, sans lui demander son avis… Le débat est intéressant, c'est un exemple où la participation citoyenne a été confisquée ! Et où, aujourd'hui nous en payons les conséquences…


"La persistance des anciens modes opératoires donne au citoyen le sentiment d’être invisible alors que lui, exige désormais, la reconnaissance. Il se réclame libre et autonome.

A l’instar d’un village fantôme, les structures de la démocratie traditionnelle existent encore, mais la vie les a désertées. Peu à peu, la vie publique s’est ainsi endormie, éloignant de plus en plus les gens du contrôle et de la régulation de nos sociétés.

La pensée unique pose la forme actuelle de la démocratie comme un horizon indépassable. C’est cette fossilisation qui est à l’origine de la crise de notre système."


Le texte est tiré de : Autonomie de A. et J.M. Bénard
Le film est extrait de : Mardijouar
Les personnages, Daniel, Frantz, Raymond et François, sont des acteurs du monde réunionnais.


François Orré



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger