sak ifé nout jordu ék nout demin

Certains accusent Jean-Paul Virapoullé de "manigances" contre l'union de la Droite


Édito
Mercredi 2 Octobre 2013

Il y a à Droite des colères réfrénées ou contenues à l'encontre de Jean-Paul Virapoullé. Ils sont plusieurs à reprocher à l'ex-leader de la Droite, le rapprochement Nassimah Dindar/Thierry Robert, et d'avoir compliqué un peu plus la construction de l'improbable union à Droite. "Nous avons l'impression qu'il se complaît à créer le trouble, comme s'il cherchait à se venger d'avoir été écarté de la politique. Sa défaite aux Municipales 2008, il en est le seul responsable".


Certains accusent Jean-Paul Virapoullé de "manigances" contre l'union de la Droite
Jean-Paul Virapoullé a-t-il encore des opportunités et ce pour mettre en place des stratégies et déstabiliser les élus de Droite "avec qui il n'a pas affinités ou contre qui il cherche à régler des comptes ?" A Droite, ils sont quelques uns à le penser et plusieurs à le dire. A tort ou à raison ? L'intéressé a toujours dit vouloir rester au-dessus de la mêlée et "vouloir l'union à Droite, au moins au second tour à Saint-André". Certains dans son camp, ne croient pas à cette attitude.

"Il faut croire qu'il est difficile de perdre les mauvaises habitudes. On pensait que sa défaite aux Municipales 2008 à Saint-André, l'aurait transformé, apparemment, ce n'est pas le cas". Que ce soit à Saint-Louis ou à Saint-Denis, les avis se rejoignent sur ce point. "Une fois encore, la stratégie mise en place, ne vise qu'à diviser pour mieux régner. Alors que la Droite et le Centre droit avaient construit une démarche de rassemblement, la volonté de la création d'un grand Centre a tout remis en cause".

Sur ce dernier point, des précisions s'imposent. Ce qui a fragilisé l'UDI, ce n'est pas le souhait et la tactique de Jean-Paul Virapoullé pour l'émergence d'un grand Centre, style UDF dont il a été le président. En fait, c'est la constitution initiale même de l'UDI qui est la cause de la récente rupture. L'Union des démocrates et des Indépendants s'est bâtie sur deux courants, l'un venu d'Objectif Réunion de Didier Robert, et l'autre de la Droite sociale de Nassimah et Ibrahim Dindar. Le conflit était latent.

Toutefois, il n'en demeure pas moins que Jean-Paul Virapoullé reste une pièce-maîtresse du futur grand Centre (Nassimah et Ibrahim Dindar, la Droite sociale, les "Modéré", le Modem, LPA et Jean-Paul Virapoullé). Ce grand Centre s'il se concrétise va en premier, affaiblir Objectif Réunion qui souffre d'un faible ancrage électoral et dont la plupart des élus sont plus visibles à l'UDI et à l'UMP qu'à Objectif Réunion...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 02/10/2013 05:13
C du Jean-Paul Virapoullé , tout craché .
C comme les pigeons tu les aides à s’envoler et une fois en l’air , ils te chient dessus !

2.Posté par le 97440 le 02/10/2013 10:23
M Ramoudou , par vos éditos ,vous remplacez le journal TEMOIGNAGE aujourd'hui en faisant campagne pour la gauche.
Pourquoi semez vous la zizanie dans la droite et le centre en accusant un homme sans mandat politique J P V.
Vous croyez DINDAR,BORLOO,BAYROU et les autres sont des imbéciles incapables trouver la solution pour réussir l'union.
Continuez de diviser vous apportez de l'eau au moulin de la gauche.

3.Posté par louloute le 03/10/2013 00:50
l'union de la droite doit se construire autour de l'UDI/LPA/MODEM +++ TAK VIRA SINI
OBJECTIF REUNION EST UNE COQUILLE VIDE qui ne représente que ROBERT et qq brebis SDF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit