sak ifé nout jordu ék nout demin

Carburant : Didier Robert et la Région ont fait mieux que le gouvernement Hollande/Ayrault


Invité(e)
Mardi 11 Septembre 2012

Constat : le gouvernement Hollande/Ayrault, grâce aux pétroliers, a baissé le sans-plomb de trois centimes et le gazole d'un centime. C'est bien. Mais c'est peu si l'on compare à l'effort consenti pendant trois mois par la Région Réunion. Du premier mars au 30 juin, le Conseil régional a financé une réduction de huit centimes sur le litre du sans-plomb et du gazole. Et ce n'était même pas une promesse électorale…


Carburant : Didier Robert et la Région ont fait mieux que le gouvernement Hollande/Ayrault
Soyons clair et précis. La baisse de huit centimes sur le litre de sans-plomb et de gazole, financée par la Région Réunion, du premier mars au 30 juin, avait en premier lieu un objectif politique. La collectivité locale a volé au secours du gouvernement Sarkozy/Fillon contraint par sa politique drastique de réduction des dépenses publiques. Le président de La Réunion en confiance a aussi tenté de sauver l'ex-président-candidat Sarkozy, sérieusement en difficulté à La Réunion, lors de la campagne pour la Présidentielle. C'est dit !

Maintenant, regardons de plus près la baisse effective des prix du carburant, entre le premier mars et le 30 juin. Cette baisse est bien de huit centimes sur le sans-plomb et le gazole. Comparons à la diminution des tarifs au litre proposée hier par la préfecture. C'est trois centimes sur le sans-plomb et un centime sur le gazole. Et ce n'est pas l'Etat qui finance la réduction des prix, mais les pétroliers. Alors quid de la promesse électorale de l'ex-candidat François Hollande, en ce qui concerne le blocage des prix du carburant ?

Didier Robert qui a financé "son blocage des prix" avec l'argent des contribuables, et aujourd'hui la préfecture avec "son petit blocage des prix", ont mis - volontairement ou involontairement - en exergue un fait : que ce soit une baisse ou une augmentation, les seuls à décider, ce sont les pétroliers. Et à chaque fois, c'est le contribuable qui paye. C'est vrai, dans l'absolu Didier Robert et la Région Réunion ont fait mieux que le gouvernement Hollande/Ayrault. C'est ce que retiendront en premier les Réunionnais.

Le président de la Région Réunion a sans doute l'opportunité d'être plus audacieux. Cette opportunité, ce sont les entrepreneurs qui importent du gazole à moins d'un euro, qui la lui offre. Son objectif de créer une unité de stockage de carburant, devient plausible et prend tout sens. Mais aura-t-il l'énergie pour résister aux pressions, surtout à celles qui viennent de Paris ? Le challenge est extrême. A moins que la perspective des Régionales de 2015, apporte à Didier Robert le "carburant" nécessaire qui peut lui mettre de briser des monopoles...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger