sak ifé nout jordu ék nout demin

C'est une affaire de Réunionnais


Édito
Lundi 2 Septembre 2013

Sé nou ki doi prann an min nout demin.
Le développement de la société Réunionnaise est avant tout une histoire Réunionnaise.
I fodra trié dan sad lé an plas pou voir ék ki nou va fé sa.
Les imposteurs qui occupent des postes politiques ne sont là que pour faire perdurer le système de profit qui a fait naître La Réunion.


Lér lév la tét larivé. Nou pé arét demann la sarité pou alé vér in négosyason pli ékitab pou nout moune…

Il est temps pour nous, de nous prendre en main. Nous n'avons plus rien à attendre de la main tendue en direction de ceux qui nous exploitent.

Bann zabitan isi lé pi kouyon, é li lé fatigé ke son traka sé rod in moné pou mét lésans dan loto…

Le Réunionnais est formé, il réfléchi, il voit bien le gaspillage qui se joue autour de lui. Il ne veut plus être l'acteur passif à qui on offre une voiture pour aller perdre son temps dans les embouteillages.

Léspri bann maron lontan i ginye koz dan nout koko, é zot i arfé mazine anou poukoué zot la sové…

Alors, il se souvient qu'il y a eu des expériences de positionnement local face aux traitements inhumains dont nos ancêtres ont eu à subir au quotidien.

An minmtan, nou voi poukoué sad i okip lékol, i vé pa kréol Larényon i koné son zistoir…

Nous comprenons aussitot pourquoi l'histoire de La Réunion ne doit pas être divulguée par l'école de la République.

Sé in bann zanprofitér ke la venu angant anou, pas la min dan la tét nout zanfan pou vann a nou le drabéniparlepap…

République, avec ses frontons de "Liberté, Égalité et Fraternité" qui a toujours fait en sorte que le profit soit garanti sur la terre Française.

Banna minm la fout le bann kaf déor pou fé rant bann malbar dan le kalbanon, toujour pou fé myé, pou fé pous plis kann…

C'est bien elle qui a transformé l'esclavage devenu non rentable en un engagisme plus productif en laissant dans le caniveau ceux qui la veille avait permis la fortune de ceux qui étaient protégés par la République.

François Orré



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Septembre 2013 - 10:05 Deleuze : La honte d'être un homme…