sak ifé nout jordu ék nout demin

Bruits et "Pothin" ...


Édito
Lundi 12 Août 2013

Dans un quotidien de la Réunion en date du 11 août 2013, un certain M. Pothin nous fait part de son analyse sur la levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, par le Parlement européen. Il apparaît cependant difficile de comprendre sa tentative d'analyse, si ce n'est pour mugir avec les autres. Il semblerait qu'il n'ait pas compris certaines subtilités de la politique nationale et européenne dans son omnipotence bipolaire.


Bruits et "Pothin" ...
Il faut donc naturellement lui rappeler quelques aspects de la situation et point n'est besoin d'être membre du Front national pour cela. C'est donc un citoyen libre, sans carte d'aucun parti politique qui lui répond. Car, l'on sent dans ses propos, une haine viscérale de Marine Le Pen l'animer, obérant par là-même l'objectivité que requiert le problème qui n'est pas, stricto sensu, un problème de victimisation du Front national, mais bien un problème de démocratie et de liberté d'expression.

Il serait donc dommage de passer au travers du véritable mal. En montrant du doigt Madame Marine Le Pen, L'auteur du courrier semble tomber dans le piège que tendent constamment les classiques gauche/droite françaises, qui ne servent tous deux que la même politique catastrophique depuis des décennies. Le but étant leur maintien réciproque et alternatifs au pouvoir.

M. Pothin rapporte dans son courrier - il faut le féliciter de cette minute de sagacité et lucidité - de ce que la classe politique (Daniel Cohn-Bendit le premier, puis Henri Gaino…) n'est pas, en France du moins, unanime quant à la levée de l'immunité parlementaire d'un de ses membres, en l'espèce Marine Le Pen. Il ne tire cependant nullement les conclusions qui s'imposent naturellement de son analyse, aveuglé qu'il est par ses convictions politiques ou sa bêtise !...

Bien d'autres députés européens, « hommes politiques » français, sont ou seront dans le même cas que Marine Le Pen. L'affaire est ici dangereuse pour notre Démocratie, qui peut alors sur simple pugnacité d'associations téléguidées politiquement et d'une certaine frange ultra-politisée de la magistrature (rappelez-vous le" mur des cons"…), se retrouver soumise au bon vouloir et aux décisions rendues par certains magistrats.

Il y a donc bien ici danger pour le peuple à pouvoir librement s'exprimer, par l'intermédiaire de ses représentants.  Entendons-nous bien, si la magistrature dans son ensemble fait un travail remarquable, une autre partie, infime certes, mais oh combien puissante peut, par ses positions dogmatiques et politiques au sein de l'appareil étatique dirigeant, être nuisible à la notion même de démocratie.

Pour le moins, je l'invite à consulter le motif ou grief reproché à l'élue et au pire à respecter simultanément la présomption d'innocence. S'il estime que dans les propos incriminés, poursuivis du reste par des satellites évidemment pro-gouvernementaux, dépendant financièrement des subsides que versent les contribuables français dans leur ensemble via le gouvernement, sont racistes ou xénophobes, je lui conseille de relire la presse de l'époque et constater l'enfer qu'ont vécu pendant des mois, les Parisiens du 18e arrondissement qui ne pouvaient même plus rentrer chez eux, des quartiers entiers de Paris, ayant été fermés physiquement par les autorités aux fins de limiter la crise. Peut-être alors son comportement "politiquement correcte" lui apparaîtra t-il comme légèrement erroné. Il s'agissait à l'époque, ni plus ni moins de chantage, imposé aux autorités qui ont finalement cédés, portant encore un coup de plus à notre laïcité.

Mais le problème est évidemment plus complexe, plus politique. Il relèvent d'un véritable "Hold-up", et je pèse mes mots, de notre démocratie nationale par les instances européennes. Certains chercheurs, politologues et experts, affirment avec raison d'ailleurs que le "bipolarisée" actuel qui préside à la destinée de l'Europe est une très mauvaise chose pour la démocratie.

Un parlement européen qui ignore, voire stigmatise ceux qui ne rentrent pas dans le moule de l'uniformité, ne jouent pas le jeu et qui ont pu, au nom d'efforts incommensurables et par des sursauts nationaux salutaires, retarder l'hégémonie fatale et la soumission des peuples libres à une Europe technocratique intransigeante et directive.

Quant à sa dernière diatribe sur les gens de couleur qui seraient assez "bêtes" pour voter  pour Mme. Le PEN, ils ont leurs opinions que personne ne saurait leurs soustraire. C'est aussi cela la liberté d'expression, ne vous en déplaise cher M. Pothin. Certainement, apparaissent-ils en tout cas plus visionnaires que vous et ont-ils compris que l'avenir de la démocratie se joue aujourd'hui sur l'autel du combat contre l'hégémonie de deux partis principaux agglomérés à d'autres petits partis, force d'appoint, qui n'ont pas vraiment brillé, loin s'en faut, dans la gestion des affaires publiques de leur pays. Et que toutes  les bonnes idées, d'où qu'elles viennent sont bonnes à prendre. Une reconnaissance européenne de tous les partis présents siégeant serait un préalable évident.

Elevez-vous M. Pothin. Prenez de la hauteur, empruntez par exemple les chemin de crêtes. Vous y verrez certainement mieux.

Marc Lewitt



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par marc Lewitt le 12/08/2013 07:44
Bonjour,

Petite erreur de la rédaction...

"Certains chercheurs, politologues et experts, affirment avec raison d'ailleurs que le "bipolarisée" actuel...."

Le mot dans le texte était "bipolarisme"... et non "bipolarisée".... Merci de bien vouloir reprendre le mot adéquat pour le confort du lecteur.

Cordialement,

Marc Lewitt

2.Posté par Front National 974 le 12/08/2013 15:21
Merci monsieur Lewitt pour ce rappel sur notre démocratie qui fout le camp....y sommes nous encore d'ailleurs ? Par delà ce problème, éminemment grave, je ne puis que constater que ce Pothin est de toute évidence un pseudonyme qui, comme tous les pseudos, permet à l'auteur de se cacher de peur que l'on puisse lui dire ses 4 vérités: à savoir que ce monsieur est certainement un NANTI DE LA GAUCHE-CAVIAR, et qui a peur de perdre ses privilèges, parce que le reste de la population qui rame, qui souffre et n'arrive pas à boucler ses fins de mois, il s'en fiche éperdument !
Ce qui me parait curieux, c'est que ce Pot'hein ne se soit pas manifesté lorsque ses amis racistes de l'UDI ont tenus des propos 1.000 fois plus intolérables que " l'occupation des rues " (qui est le terme adéquate pour désigner en Français l'impossibilité de circuler dans une rue envahie par une communauté en prière.....sauf à l'extraire du vocabulaire Français !), à savoir: " Hitler n'en n'a pas tué assez " ( dans la bouche d'un élu UDI qui prône les MÊMES VALEURS RÉPUBLICAINES QUE SES DALONS UMP/PS s'il vous plaît ! ).
Quels déchaînements médiatiques aurions-nous entendus si MARINE avait tenu ces propos-là !!!!!!!!( avec, n'en doutons pas, une demande de dissolution du parti ). Mais l'UDI peut tout se permettre, après une petite remontrance, l'affaire est classée " sans suite ", bravo monsieur pothin de défendre vos "frères", les citoyens sauront de quel bord voter en 2014. Après cela vous jouerez encore les vierges effarouchées qui se demandent pourquoi la majorité des électeurs se rapprochent de MARINE LE PEN ? Jean-Claude

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit