sak ifé nout jordu ék nout demin

Bienvenue Monsieur le préfet !


Édito
Mardi 28 Août 2012

L'image est forte. Une dame, âgée si l'on en croit les images de Réunion première, qui interpelle le nouveau préfet de La Réunion, au moment même de sa prise officielle de fonction. Jean-Luc Marx s'est dit opérationnel, c'est bien. Car, il aura besoin de "carburant" pour éteindre les "incendies" économiques et sociales qui se multiplient à La Réunion. Après "Danse avec les loups", c'est nage avec les requins…


Bienvenue Monsieur le préfet !
Une autre image. Alors qu'à La Réunion, Jean-Luc Marx, nouveau préfet de La Réunion, habillé de blanc, prenait ses fonctions, deux heures plus tard, son prédécesseur, Michel Lalande, habillé de noir, rendait les honneurs aux anciens combattants du Calvados. Cela signifie-t-il que l'un a reçu une promotion et l'autre a été mis au placard ? Pas du tout. Etre préfet de La Réunion, ce n'est pas une tâche de tout repos.

Jean-Luc Marx fêtera ses 58 ans, le 14 septembre prochain. Y-aura-t-il des brochettes de requin au menu ? C'est un paradoxe, mais c'est sans doute le dossier que le nouveau préfet devra vite s'approprier, car le risque requin est en train de détériorer un climat déjà très tendu : faut-il revoir la règlementation de la réserve marine ? Intervenir rapidement pour atténuer les effets négatifs sur le tourisme, mettre des emplois verts dans la réserve marine... Quoi qu'il en soit, s'il vous plaît Monsieur le préfet, éviter à tout prix la venue de Brigitte Bardot à La Réunion…

Le dossier immédiat, ce sont les emplois verts. Une première réunion a eu lieu cette semaine avec la mise en place d'un guichet unique. Jean-Luc Marx, diplômé de DEA (Diplôme d'études approfondies) géographie, diplôme d'écologie générale et d'un DAP (Diplôme d'administration publique) IRA (Institut régional d'Administration), connaît l'environnement, sans doute pas celui de La Réunion. Tant pis, il devra faire avec. Car, son prédécesseur a engagé l'Etat et ce pour aider la Région à pérenniser ces contrats aidés, "en recourant à tous les dispositifs disponibles".

Le seul fait de rechercher ces "dispositifs disponibles", ce sera une vraie chasse au trésor. Ce sera Fort Boyard ou Koh-Lanta ? Et cela grâce Michel Lalande qui s'est pris pour le père Fouras. L'énigme à Jean-Luc Marx : "Il y a dans cette île des dispositifs d'emplois disponibles, à vous de les trouver". Si le nouveau préfet a lu l'Alchimiste de Paul Coehlo, c'est peut-être au pied d'une pyramide (inversée ?) qu'il trouvera des emplois aidés.

Une dernière image forte. Le préfet a évoqué les contrats d'avenir, emplois jeunes version Hollande, financés à 75 % par l'Etat et 25 % par les collectivités. "Où va-t-on trouvé l'argent pour financer notre quote-part", s'interroge un maire. "Et au bout de trois ans, nous devrions pérenniser ces contrats, déjà que la Chambre régionale des comptes nous demande de réduire le nombre d'employés communaux…". Le représentant de l'Etat devra vraiment être opérationnel.

Ce climat ne doit pas pour autant gâcher la prise de fonction de Jean-Luc Marx "Bienvenue Monsieur le préfet ! Et si d'ici le 14 septembre, je n'ai pas l'occasion de vous saluer, bon anniversaire !"

Photo : Clicanoo




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Pour 3 ans le 28/08/2012 06:15
Notre premier Préfet Socialiste…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit