sak ifé nout jordu ék nout demin

Bardjour, la station balnéaire de Sainte-Suzanne !


Politiblog
Lundi 23 Décembre 2013

Petite, j'ai toujours rêvé d'une plage, au sable noir, sur laquelle j'aurais laissé ma natte tressée pour aller me tremper dans l'eau de la mer…
Ce rêve je l'ai toujours, pour moi et pour tous les jeunes de Sainte-Suzanne et des alentours.


Nous avons un beau littoral de sable noir qui s’étend du quartier de la Marine jusqu'au phare.

Cet endroit magnifique et magique pourrait ouvrir cette ville sur la mer en accueillant des aménagements de loisir, de tourisme, économique, de pêche, de transport…

 

Le projet de développement de Sainte-Suzanne par son ouverture sur la mer peut s'enraciner autour d'un élément patrimonial fort : le phare.

 

Trouver des raisons d'espoir pour nos jeunes, trouver des emplois pérennes et utiles , rallumer la flamme de la réussite dans les familles de Sainte-Suzanne et des communes environnantes, c'est de cette façon que je conçois le développement de nos territoires.

 

Nous devons nous inscrire dans la dynamique des grands chantiers structurants de ce 21e siècle…

• La route des Tamarins, axe majeur, incontesté aujourd'hui, de la liaison sud-nord.

• La Nouvelle route du Littoral que l'équipe de la Région a réussi de faire sortir des cartons sous l'impulsion forte de Didier Robert, aura son prolongement dans l'Est avec :

• "Bardjour" du soleil levant", l'aménagement qui réconcilie les Réunionnais de cette région avec l'Océan Indien. Cet océan ne sera plus le mur-prison que l'on ne peut que contempler en gardant nos souffrances enfouies.

 

Le concept des îles Vanilles sont devenues une réalité avec le passage de son Président Alain Saint-Ange, ministre du tourisme des Seychelles, au Festival Métisse. Sainte-Suzanne deviendra un passage obligé de la route maritime venant de Maurice, Rodrigues, des Seychelles ou de l'Inde.

 


Nous devons nous préparer à affronter les enjeux de demain, non pas en faisant des démonstrations de force inutiles et paraissant festives, payées par les impôts des contribuables mais en mettant en place une multitude de petites actions aussi humbles soient-elles mais concourant toutes à une éducation à l'esprit d'initiative qui a toujours su faire rebondir La Réunion dans les moments les plus difficiles que nos ancêtres ont eu à affronter.

 

Aujourd'hui, je suis capable d'actionner des leviers économiques et politiques autant régionaux que locaux pour ramener ce rêve dans notre réalité quotidienne. A la Région Réunion j'ai la délégation des îles de l'Océan Indien. Nous avons l'opportunité de devenir un passage privilégié pour les relations avec les autres pays de la zone.

 

Bardjour, le littoral aménagé de Sainte-Suzanne…

Bardjour: aube naissante, premier rayon de lumière du matin

 


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 23/12/2013 07:54
Mi sava achté in mayodebin…

2.Posté par Gérard L. le 23/12/2013 14:12
Pour moi c'est un très bon et beau projet que tu mets en place et il me semble qu'il ravira les citoyens car il faut mettre en avant et en valeur cette ville. N'oublions pas que Sainte Suzanne est historiquement connue par d'une part, Edmond Albius (grâce à lui notre vanille est mondialement connue) et d'autre part sainte suzanne, dès le début du peuplement de l'île (vers 1668 jusqu'en 1841), s'est faite remarquée par ses terres riches. Ca a été quelque part la terre de toutes les cultures (je parle bien des cultures vivrières : riz, café, canne à sucre, etc). De plus, remettre en valeur le site du phare est, à mon sens, incontournable pour une ville comme sainte suzanne.

Comment joindre ce que je dis à ton projet? : Sainte Suzanne est bien cette endroit ou, lorsqu'on avait débarqués 12 mutins en 1646, on les retrouve en vie et en bonne santé ; c'est donc une terre de prospérité,de rencontre et de providence. Donc bardjour serait pour moi une providence pour Sainte Suzanne, d'autant plus que tu choisi l'emplacement du phare, très stratégique à l'époque.

je dis donc OUI à Bardjour symbole de réussite, d'union et d'ouverture et d'acceuil.

Sainte Suzanne doit être pour moi une ville d'hôte.

Vas-y on te suit.

3.Posté par Linda le 23/12/2013 22:55
Le projet d'aménagement du littoral de Ste-Suzanne permettra d'offrir aux réunionnais et aux touristes, un vaste espace public de qualité. Il semble idéalement situé et deviendra sans aucun doute un lieu incontournable !

Enfin, on sera à la hauteur des villes touristiques comme Grand Baie (Maurice), ou Mahé (Seychelles) !

De quoi sera-t-il aménagé ?
arbres, pistes cyclables, plage, restaurants, équipements commerciaux et culturels, terrain de sport... ?

Beau projet ! Bravo !

4.Posté par créole le 27/12/2013 17:07
Quel beau projet!!!
Rien n'est expliqué, ce n'est qu'une idée lancée comme cela et l'on trouve ce "projet" beau et viable !!!.
Vous savez depuis combien de temps on parle de plage à Saint-Denis? Cette idée ne date pas seulement de l'époque de Victoria, mais depuis le majorat de M. Legros.(donc, à peu près 30 ans) C'est pas demain la veille qu'elle se concrétisera. Alors pour sainte-Suzanne, oui... rêvez... faites rêver.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».