sak ifé nout jordu ék nout demin

Avis du CESE et égalité réelle


Politique
Vendredi 15 Juillet 2016

Dans le cadre de la préparation du projet de loi en faveur de l'égalité réelle Outre - Mer, le gouvernement a saisi pour avis le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Cet avis a été voté en séance plénière le 12 juillet 2016 au Palais de l'IENA à Paris.


Ainsi, dans son texte, le CESE établit un état des lieux qui confirme des inégalités persistantes Outre - Mer dans des domaines aussi variés que l'éducation, la jeunesse, la vie sociale et économique. Demain La Réunion souligne un élément fondamental de la déclaration du CESE : "Réinventer des modèles de développement pour les collectivités ultramarines faisant toute leur place à leur potentiel d'innovation et d'excellence tout en considérant les 4 dimensions du Développement Durable : Economie, Social, Culture et Environnement ". Sur ce point, Demain La Réunion rappelle que l'avis du CESE rejoint les conclusions de DLR qui insiste sur le fait qu'un autre modèle de société et de développement est nécessaire, après avoir vécu 70 ANS de départementalisation.

Demain La Réunion estime que le débat doit se poursuivre en privilégiant la démocratie et réitère son souhait de voir le gouvernement engager une large consultation des Réunionnais et des ultramarins de façon générale au sujet de l'égalité réelle. Aussi, Demain La Réunion estime qu'il serait judicieux, dans un souci d'efficacité, de considérer nécessairement les éléments de contractualisations futures (PLF 2017, POE, CPER,...) liant La Réunion à l'État, à l'Europe et éventuellement aux pays situés dans son bassin de développement et de coopération.

Enfin Demain La Réunion invite les parlementaires réunionnais ainsi que l'exécutif des autres collectivités territoriales de la Réunion (Communes et leurs regroupements, Département et Région) à enrichir les propositions du CSE afin de relever les défis à venir et des grandes transitions démographiques, économiques et environnementales, afin d’éviter l’immobilisme, éviter toute illusion afin aussi de mettre en lumière les failles (« limites » ou « les faiblesses) d'une loi censée régler définitivement les problèmes liés aux inégalités persistantes sans que tous les paramètres y référant n’aient été évalués.

Demain La Réunion



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard le 17/07/2016 12:33
L'égalité réelle passe par la suppression de la sur rémunération !!! Eric Fruteau et sa femme, peuvent-ils se prononcer la dessus ? bien sur que non, zot i aime trop l'argent, nou la vu combien li la cumuler de mandats et d'indemnités entre 2008 et 2014. Tout cela c'est du bla bla pour essayer de revenir au pouvoir et se remplir les poches à nouveau.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue