sak ifé nout jordu ék nout demin

Asé lèss lé zot désid pou nou !


Politique
Mercredi 21 Janvier 2015

Bravo et merci au ‘’JIR’’ d’avoir rappelé ce jeudi 15 janvier un important rendez-vous pour le peuple réunionnais cette année : la mise en œuvre de la réforme institutionnelle qui lui permettra de franchir une nouvelle étape de son histoire en entrant dans l’ère de la responsabilité. À ce sujet, il a rappelé avec raison la proposition du sénateur Paul Vergès que se réunisse un congrès de l’ensemble de nos élus afin qu’ils choisissent ensemble notre propre modèle de décentralisation à La Réunion.


En effet, il est très important de prendre conscience de l’importance de cette réforme car c’est elle qui va devoir permettre aux Réunionnaises et aux Réunionnais de mettre en œuvre eux-mêmes les mesures pour relever les défis de plus en plus graves auxquels est confronté le pays. C’est à nos compatriotes de prendre eux-mêmes de façon libre, responsable et solidaire toutes les décisions qui concernent la nouvelle politique à mener pour leur pays.

Tant que ces perspectives ne seront pas ouvertes et réalisées, les valeurs fondamentales de liberté, d’égalité et de fraternité, dont il a beaucoup été question ces derniers jours lors des rassemblements suite aux attentats en France, ne seront pas respectées à La Réunion. C’est pourquoi il est regrettable qu’un parlementaire socialiste réunionnais déclare qu’«une réforme institutionnelle n’apportera rien du tout».

Grâce à son génie collectif, le peuple réunionnais est capable d’inventer et de réaliser une telle réforme afin de pouvoir résoudre lui-même les problèmes préoccupants du pays et notamment ceux de la moitié de la population enfermée sous le seuil de pauvreté. Et comme le rappelle le ‘’JIR’’ dans cet article, une parlementaire socialiste a demandé avec raison au chef de l’État «de faire sauter ‘’un verrou institutionnel’’ ‘’inefficace et handicapant’’ pour le développement de La Réunion».

Luttons donc ensemble pour que cette réforme soit mise en œuvre au mieux et au plus vite. Asé lèss lé zot désid pou nou !

Le Port 

Lucien Biedinger



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Mouvement de décolonisation de la Réunion le 21/01/2015 14:25
La Réunion, département français en mars 1946, sans consultation aux urnes !
La Réunion, retirée de la liste des terriroires à décoloniser en 1982, encore une fois sans demander l'avis aux réunionnais!

Quand est ce que vous allez demander aux Réunionnais de participer et donner son avis sur un changement de statut pour leur pays ?




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue