sak ifé nout jordu ék nout demin

An kréol toultan partou


Culture - Kiltir
Dimanche 30 Octobre 2016

Le concours d’écriture en langue créole réunionnais a réussi à perdurer. C’est en effet la 13e édition de remise des prix pour ce concours LanKRéol en 2016.
Grâce à la pugnacité de la CCEE, l’UDIR, la Ligue de l’Enseignement, des associations et des acteurs culturels qui croient en l’Homme Réunionnais, une nouvelle fois, c’est à KAZKABAR que se retrouvent les défenseurs d’une certaine créolité.


Comme l’a souligné et même chanté Tintin, « mon lang, li min la konsyans mon péi ». 
Nous avons su sortir de l’ornière dans laquelle nous avait souvent entrainé certaines politiques culturelles.
 
 
Aujourd’hui une nouvelle politique culturelle émerge, prenant ses racines dans la réalité populaire en donnant la parole à toutes les richesses de notre monde Réunionnais.
 
 
À Saint-Paul, berceau du peuple Réunionnais, nous apprécions les bourgeons de ce que sera la prochaine floraison de l’écrit créole.
 
Notre langue maternelle s’affirme dans les domaines de la création, « pou amont nout gayar ».
Comme pour nos modèles d’hier, les Marons, nous avons souvent dû faire sans moyen.

Aujourd’hui ce sont des esprits éclairés qui accompagnent le mouvement d’émancipation Réunionnaise.

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM