sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin : Quelle société pour demain ?


Politiblog
Lundi 24 Octobre 2011

Partout dans le monde les médias nous montrent que des voix s’élèvent pour dénoncer le système actuel dans lequel l'être humain ne se retrouve plus.

Ce système capitaliste a pris le pas sur l'individu et ce n'est pas nouveau…


 
Ici même, dans notre île, ce système a changé de forme, à chaque fois que cela a été nécessaire.

Nous sommes passés de l'esclavage à l'engagisme sans transition, toujours pour le profit d'un petit nombre au dépend d'un plus grand nombre.

Rare sont les médias de l'époque qui n'étaient pas au service de ce petit nombre !

Et quel soulèvement possible dans cette île-prison aux murs couleur océan ?

 Aujourd'hui grâce à tous les moyens de communications modernes et technologiques, l’information circule plus rapidement et permet à chacun  de connaître toutes sortes d'informations et d'évènements.

Dans ce contexte de crise mondiale, la rue s'indigne.
Les gouvernements actuels ont du mal à cacher et à contenir  ces mouvements  populaires.

Et l'exemple de ces contestations possibles ailleurs entraînent une chaîne ou une cascade d'événements souvent violents  à travers les capitales d'Afrique, d'Europe, d'Amérique.

Cette société ultralibérale a perdu l’écoute des citoyens.

Les hommes s'en remettent tout à coup à leur boussole personnelle. Ils n'ont plus confiance dans les capitaines d'hier, adulés  par ces mêmes médias trop fiers de cirer les bottes des grands gourmands de ce monde.

Si aujourd'hui nous avons la conscience d'un monde commun, il ne faut surtout pas refuser la mondialisation mais y inclure toutes nos valeurs les plus chères, nos repères, nos appartenances.

Nous nous devons de participer à cette marche, pas en la subissant mais en y étant des acteurs  fiers.


 

C'est ainsi que nous abandonnerons la violence qui s'installe dans tous les recoins de notre vie, jusque dans nos foyers.

 Nous devons ainsi retrouver le chemin d'une bonne gouvernance.

Elle  doit à nouveau reposer sur les valeurs de la résistance contre les injustices, l'indifférence et  l'exclusion.
 

 

 

 



Une pensée pour nos frères Mahorais qui s'indignent dans la douleur.

INFO REUNION



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 24/10/2011 06:29
Mondialisation. Démondialisation? Pour un monde meilleur qui passe par le partage des richesses, nous proposons:
- Que chacun partage toutes ses économies, ses gains au Loto, kéno, Euromillion... avec les malchanceux.
- Que les gros propriétaires terriens redistribuent un lopin de terre à ceux qui n'en ont pas, afin que chacun puisse redécouvrir les joies du jardinage, du commerce équitable et du troc.
- Fuyons les immeubles et autres HLM stressants, pour une vie à la campagne au grand air dans des cases en paille de vétiver qu'on aura planté soi-même.
- Abandonnons les voitures polluantes au profit des carrioles bourrique (attention tout de même au gaz méthane!) ou usons de nos robustes mollets pour nos grands et petits déplacements (acheter le pain, par exemple).
- Pour finir, jetons à la mer télé, ordi, smartphone ... afin que les rekins ne viennent plus déranger les humains. D'ailleurs le 25 octobre à 20 heures (avenir proche), on devrait tous se retrouver devant une écran noir comme l'encre.
Si après ça, nous ne baignons pas dans la zénitude...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».