sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin-Hoarau se démarque de l'Alliance, sur la forme le PS se démarque du… PS


Édito
Samedi 15 Décembre 2012

La configuration du Conseil régional prend peu à peu forme de ce que doit être les Municipales 2014, et les Cantonales et les Régionales 2015. Les contours de l'opposition continuent à évoluer. Si les visages ont changé au PS, sur le fond, les socialistes veillent à ne mélanger pas leurs voix à celles de l'Alliance. Le mouvement de Paul Vergès, premier opposant à la majorité régionale, se prépare à voir partir à son tour, Aline-Murin Hoarau…


Aline Murin-Hoarau se démarque de l'Alliance, sur la forme le PS se démarque du… PS
L'Alliance est devenue un groupe à géométrie variable.  Michel Lagourgue et Philippe Jean-Pierre en sont partis il y a quelque temps. Rahiba Dubois n'est plus visible et a laissé sa procuration à Maya Césari. Et, Aline Murin-Hoarau s'avance lentement mais sûrement vers la sortie. Désormais loin du PCR, absente des conférences de presse de l'Alliance, et peu présente aux réunions de groupe, la conseillère régionale a failli provoquer un "clash" hier.

Si son intervention sur la formation a donné une idée de son positionnement : "Je suis une femme, une mère qui se soucie de l'avenir de son île". Et en s'adressant à Didier Robert : "Je soutiendrai les projets qui vont en ce sens". Ces précisions ont laissé peu de doute sur ses intentions de vote du budget primitif 2013. "Je crois qu'à un moment donné, elle voulait voter ce BP 2013", a dit un de ses collègues. "Je crois qu'elle a fait le bon choix". Alors que l'Alliance a voté "contre", Aline Murin-Hoarau s'est abstenue.

A l'énoncé de son nom parmi les abstentions, la désapprobation se lisait sur le visage de certains conseillers régionaux de l'Alliance. Ce nouveau pas d'Aline Murin-Hoarau vers sa sortie de l'Alliance, est logique. Candidate pressentie aux Municipales 2014 à Sainte-Suzanne. l'ex-adjointe se prépare à croiser le fer avec Maurice Gironcel, maire communiste et secrétaire du PCR.

Ecartée de la reconstruction du parti communiste réunionnais, avec la sensation de plus en plus forte de n'être qu'une faire-valoir à l'Alliance, l'enseignante a choisi de faire de chaque combat "son 20 désamb". Férue de culture, Aline Murin-Hoarau veut une totale liberté d'action. Ce sera sans doute au sein d'un parti qu'elle veut créer. Ce sera sans doute pour le début de l'année prochaine.

La liberté de paroles et d'actions, c'est aussi ce que le PS a repris par rapport à la majorité régionale. Auncune ambiguïté. Christine Soupramanien, Alain Télégone et Axel Zettor ont critiqué un budget primitif 2013 "sans justice sociale" ni "justesse financière". Les arguments et le ton ne laissaient place à aucun doute, le PS allait rejoindre l'Alliance dans une opposition plus ferme au moment du vote. Les conseillers régionaux de l'Alliance l'avaient cru.

Et puis, le PS malgré "les inquiétudes" qui n'étaient pas levées, s'est abstenu, à la surprise non contenue de l'hémicycle. "Le PS a un problème congénital, le parti socialiste doit justifier le fait qu'il a fait élire Didier Robert et sa majorité à la Région Réunion", a commenté un communiste. La politique aussi a ses raisons que la raison ignore...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par kartié le 15/12/2012 18:07
out tout seul ,ou gaigne ra pa aline!!!la di gironcel la pou rode 2 millons pou etre maire alors ou image la!!!!l'autre groupe que nou lé té dedans néna seulemen l'ypocrite!!!coné a nou domoun sainte suzanne nou lé pris dedans nou!!!!alors pou 2014 entoure a ou bien parce que bann'na lé en forme en ce moment!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit