sak ifé nout jordu ék nout demin

ARCP : "Non à l’esclavage utile socialement, oui à la dignité par le travail"


Invité(e)
Mercredi 14 Septembre 2011

L'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP), présidé par Jean-Hugues Ratenon, explique sa position sur la proposition d'un élu de la majorité présidentielle : travailler une journée par semaine, et ce avec le RSA et un complément de salaire.


ARCP : "Non à l’esclavage utile socialement, oui à la dignité par le travail"
"L’Etat a une obligation c’est celle de créer toutes les conditions pour que chaque citoyen en âge de travailler accède à un emploi. Face à la pénurie d’emploi, due à une mauvaise politique, un principe de droit : la solidarité nationale, qui doit jouer à travers les prestations sociales.

Le projet gouvernemental de M. Daubresse n’a qu’un objectif amplifier la division au sein de la population française pour masquer l’échec de la politique de l’emploi dans le pays.

L’ARCP condamne cette énième stigmatisation des victimes du chômage résultat de l’incompétence de nos dirigeants au pouvoir.

A La Réunion, le chômage ne cesse d’augmenter et le nombre de pauvres, de bénéficiaires du RSA socle,  s’accroît continuellement.

Au lieu de créer des emplois pérennes, avec des revenus décents, le Gouvernement préfère laisser le chômage s’amplifier pour ensuite parquer les travailleurs privés d’emploi sur des tâches d’utilité sociale, obligatoires, pour deux sous.

La politique de discrimination s’instaure davantage  et les barrières sociales se creusent pour répondre à la logique de division instaurée par Sarko. Plus que jamais la résistance sociale doit animer notre quotidien pour éviter l’effondrement de l’unité.

La solution : l’éradication de la pauvreté, donc du RSA, par la politique publique du plein emploi".

Communiqué



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger