sak ifé nout jordu ék nout demin

ANCHAING : Le retour à GRAND-ILET


Culture - Kiltir
Mercredi 21 Décembre 2016

Devant l’église Saint-Martin, un bâtiment classé de la commune de Salazie, une jeunesse active et colorée danse et chante pour accompagner la venue dans leur village d’Anchaing le Maron, le célèbre défenseur des libertés réunionnaises. Sous l’appellation Maron se cache en fait les plus grands batisseurs de la liberté à La Réunion.


Le Maron, symbole de la construction de la liberté sur la terre Réunionnaise a été à l’honneur en ce 20 décembre 2016.

C’est à  Grand Ilet, sur les terres ancestrales d’un certain Anchaing que les autorités ont fini par reconnaître le maître des lieux.

Stéphane FOUASSIN, le Maire de la commune avec Aline MURIN HOARAU, la Conseillère en charge de la Culture et de l’Identité Réunionnaise se sont associés pour marqué fortement la reconnaissance du travail des Marons dans la construction du savoir vivre ensemble propre à La Réunion d’aujourd’hui.

Eva, la compagne du Grand chef Maron, attendait depuis quelques années le retour d’Anchaing. Elle guettait au pont de l’escalier avec son enfant dans ses bras.

C’est en présence et grâce aux mains de Gilbert CLAIN, sculpteur de la conscience réunionnaise, choisi par les Dieux pour exécuter dans une roche très dure la représentation humaine du travail de la construction culturelle réunionnaise que ce 20 décembre 2016, l’hommage au Maron célèbre de Grand Ilet a pu se concrétiser.

C’est avec un travail important de reconnaissance d’un passé chargé de non-dits que les acteurs politiques accompagnent aujourd’hui la construction d’un Réunionnais plus plus libre, mieux formé pour tenter de trouver une voie pour La Réunion.

Le développement économique, social et culturel ne peuvent plus se faire de manière désordonné. La société Réunionnaise n’est plus une société de plantation qui a poussé les Marons à se rebeller contre ce système de servitudes.

Nous devons tenir compte de toutes les avancées et de toutes les recherches qui ont permis un si bel ensemble, même si imparfait, pour avancer dans notre conquête de nous mêmes.

Aussi ce 20 décembre 2016, marque à Grand-Ilet un repère important dans l’Histoire Réunionnaise.

Le Maron est reconnu et retrouve enfin sa place à la table des Grands défenseurs de la liberté.

François ORRÉ



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 2 Mars 2020 - 20:44 Aline MURIN HOARAU Ensemble…

Lundi 2 Mars 2020 - 20:08 Franck LEGROS : Le pont économique