sak ifé nout jordu ék nout demin

A Sainte-Suzanne, Sylvain Mounigan pourrait se lancer dans la bataille des Municipales 2014


Invité(e)
Mardi 3 Septembre 2013

Ce serait inédit, le maire sortant qui affronte ses deux ex-premiers adjoints lors des Municipales. Daniel Alamélou, c'est sûr, sera opposé à son ex-mentor en mars 2014. Qu'en sera-t-il pour Sylvain Mounigan, écarté des affaires à l'issue des élections municipales 2008 ? L'ancien conseiller municipal a envie "de proposer un autre projet à la population de Sainte-Suzanne". Il prendra sa décision d'ici la fin du mois.


A Sainte-Suzanne, Sylvain Mounigan pourrait se lancer dans la bataille des Municipales 2014
Sylvain Mounigan s'efforce d'être objectif lorsqu'il parle de ses ex-amis. "Il n'y a pas de débats sur le développement de notre commune. C'est vrai que c'est une impression, mais quand on est loin de la mairie, on a la sensation qu'il ne s'y passe plus rien. Et que la politique reste au niveau des échanges entre la majorité et l'opposition municipales. Nous sommes à sept mois des Municipales, la population doit savoir ce qu'on leur réserve après mars 2014".

En retrait lors de la municipale partielle de février et des Législatives de juin 2012, l'ex-premier adjoint de Maurice Gironcel (1993 - 2008) a entamé une consultation depuis quelques semaines déjà. "D'une part, c'est l'état d'esprit des habitants qu'il est important de connaître. Par exemple, comment réagissent-ils au fait que Sainte-Suzanne soit devenue la troisième commune en matière d'impôts locaux ? Comment perçoivent-ils les équipements réalisés ?"

Sylvain Mounigan a "la désagréable sensation" que les politiques ne portent pas une attention suffisante à la misère qui "grandit partout". "Gérer une mairie et être à l'écoute des administrés, sont très prenants. C'est difficile de s'en rendre compte de l'extérieur. Mais gérer, c'est prévoir et surtout faire des choix. Ma priorité, c'est toujours la lutte contre la précarité. Les CCAS apportent des solutions immédiates mais temporaires à un public croissant. Si c'est nécessaire, la mairie doit aujourd'hui devenir un vecteur économique".

"C'est vrai, j'ai envie, je veux proposer un autre projet de développement économique et social à la population de Sainte-Suzanne. Ce projet repose sur la solidarité et la volonté de tous de créer de l'activité, des entreprises et des emplois. Certes à une petite échelle, car, c'est plus facile à financer et la viabilité plus aisée à assurer". Sylvain Mounigan continue sa réflexion. Il poursuit aussi sa consultation. "Je prendrai ma décision d'ici la fin de ce mois"...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 03/09/2013 07:02
Enfin du nouveau… Sauf si c'est la résurrection… de vieilles affaires qui avaient pour acteurs principaux les mêmes qui veulent aujourd'ui et surtout demain le fauteuil de maire… Alors on peut se poser la question du pourquoi…

2.Posté par Camarade le 04/09/2013 06:27
Ce monsieur est de mèche avec le maire actuel, après avoir fait les 400 coups ensemble puis divorcé!
Gironcel a peur et pour cela qu'il est allé chercher mounigan , mais avec ou sans lui il va perdre aux prochaines municales!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger