sak ifé nout jordu ék nout demin

A La Réunion, pouvons-nous continuer sans conscience et honnêteté politiques ?


Politiblog
Lundi 6 Janvier 2020

Comment une population dotée d'une certaine conscience politique met- elle en place des résistances pour limiter cette emprise politicienne qui nous enferme ?


Cette absence de conscience et honnêteté politiques a des conséquences concrètes sur les populations. Continuer sur ce chemin conduira à notre "autodestruction" à petit feu !

Il existe probablement une confusion entre politique et activités politiques des partis et des élus dont ils sont issus ! C'est le premier obstacle à cette prise de conscience politique.


La société réunionnaise ne peut plus continuer ainsi.

 

Faut-il alors accepter ce fatalisme politique qui consiste à dire qu'il est inutile de faire de la politique pour changer le fond des choses car rien n'évolue en profondeur et de se contenter de quelques améliorations à la marge ?

Nous avons besoin de reconstruire le réel et d'impliquer davantage les populations au sens politique.

 

Les populations déplorent et s'indignent contre l’inefficacité, l'incompétence, le non respect des engagements, la corruption et autres pratiques illégales qui impactent la morale, d'une partie des personnalités politiques actuelles et passées, trop longtemps au pouvoir.

 

Ce pouvoir si recherché et usant, a fait oublié auprès de certains qu'il fallait changer de logiciel. Aujourd'hui ils recherchent inlassablement les mises à jour mais elles n’existent plus sur le marché. Il faut tout simplement changer de logiciel et de culture politique.

 

Malheureusement le processus est à bout de souffle, pollué par l’archaïsme politique des partis qui eux mêmes ne se sont pas remis en question lorsque le train du développement est passé et surtout celui de l'évolution probablement trop rapide de notre société.

 

Monde de vaines gesticulations, la politique n'a plus de sens auprès de beaucoup de populations à la recherche de repères et de reconnaissance. Ce sentiment d'abandon existe bien et chez nous encore plus qu'ailleurs !

Pour les populations, nous devons répondre à ces deux besoins essentiels que sont celui de l'appartenance et l’accomplissement. Ces besoins doivent permettre à rééquilibrer notre société fragilisée, fracturée ou la précarité continue inexorablement de gagner du terrain.

 

Aujourd’hui la population s'informe, s'instruit, ne veut plus être manipulée et demande à être respectée.

Elle commence à comprendre les mécanismes et à posséder cette conscience politique qui leur a fait défaut depuis tellement longtemps.

Il est grand temps pour ces populations plus éclairées, de contrecarrer cette spirale infernale qui condamne depuis des décennies, ces mêmes populations sous tutelle politique à "souffrir" et qui ont accepté avec fatalisme et "contrainte" cette politique des partis qui enferme.

 

Ces populations grandies, veulent reprendre le contrôle de leurs destinées. Elles ont maintenant les capacités de mettre en œuvre des stratégies de représentations sociales formées et signifiantes pour dicter une nouvelle manière de faire de la politique qui doit s'appuyer sur une véritable puissance organisationnelle qui commence au niveau de chaque commune.

 

Les populations doivent par un apprentissage à la politique des valeurs, être en capacité de créer des structures organisationnelles démocratiques et fonctionnelles en tenant compte des aspirations, de la culture et des identités historiques et vécues de chaque communautés de vie.

Il s'agit en l’espèce de construire une conscience politique réunionnaise dans le plus grand respect de la personne humaine, dans son environnement à protéger et surtout être en capacité de s'adapter au contexte et à la conjoncture.

Les citoyens veulent maintenant être plus formellement intégrés à la matrice des acteurs.

Ils sont des vrais parties prenantes avec lesquelles il va falloir compter.

 

Une organisation unitaire et puissante, ouverte à une plus large audience populaire et représentative, intégrée dans un processus de formation à l'action publique pour porter les projets innovants et de développements sociaux et économiques, permettrait d'insuffler cette conscience et honnêteté politiques qui fait tellement défaut à ce monde politique réunionnais qui n'a pas su se remettre en question et qui doit grandir et se reconstruire.


J'ai également compris cela !

 

 


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >