sak ifé nout jordu ék nout demin

​Pour une Europe démocratique et sociale


Politique
Vendredi 24 Juin 2016

La décision du peuple britannique de sortir le Royaume-Uni de l’Union Européenne crée en son sein une crise sans précédent. Le retrait de la Grande-Bretagne aura des conséquences économiques, sociales et politiques à l’intérieur de tous les pays membres. Plus rien désormais ne sera comme avant et il faut s’attendre a des bouleversements considérables non seulement au sein de l’Union mais dans chacun des pays membres.


Des voix s’élèvent déjà pour réclamer un nouveau Traité européen, une nouvelle Europe. Pour nous, une nouvelle Europe n’a de sens que si celle-ci cesse d’être une union des marchés et de la finance, mais qu’elle s’oriente délibérément vers une Europe sociale et démocratique. L’Union Européenne est un continent plein de richesses dont les fruits doivent être équitablement répartis.

L’élaboration d’une nouvelle politique européenne doit être le résultat d’une démarche démocratique de tous les peuples des pays membres. De même, les nouvelles institutions européennes doivent fonctionner selon un système démocratique qui tourne le dos au mode de gouvernance actuel.

Nous rappelons que les objectifs et la gouvernance actuellement en vigueur dans l’Union sont le résultat du Traité de Lisbonne, découlant du Traité constitutionnel européen contre lequel le PCR s’est fortement prononcé lors du referendum de 2005.

Un Traité rénové et démocratiquement élaboré avec une gouvernance où les citoyens et citoyennes ont leur mot à dire permettront notamment aux Régions Ultra Périphériques (RUP) de mieux se faire entendre.

La Réunion comme les autres RUP est confrontée à des défis spécifiques en plus de ceux qui pèsent sur l’ensemble du monde (mondialisation, changement climatique, démographie). Une Europe démocratique et sociale peut nous aider à régler nos problèmes économiques, sociaux et environnementaux et à réaliser notre double intégration à l’Union européenne et à notre bassin de vie naturel situé à plus de 10 000 kilomètres de l’Europe.

Le Bureau de presse du PCR



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par J. Claude Barret MAR/LPLP le 27/06/2016 11:02
"Une Europe démocratique et sociale peut nous aider à régler nos problèmes économiques, sociaux et environnementaux et à réaliser notre double intégration à l’Union européenne et à notre bassin de vie naturel situé à plus de 10 000 kilomètres de l’Europe. " koman i di ankor, la pasé mètt ankor. Il ne leur suffit pas au pcr d'avoir soumis notre pays sous le joug colonial français. Il demande plus, que le joug soit doublé, koman zot i vé ke lo pèp réniyoné i pé détermine ali libreman?. Avec cette secte, la négation du peuple réunionnais continue, pour permettre que se perdure le système qu'il n'a cessé de louer, parfois avec des combinaisons inavouable pour un pcr, si i rète ankor in ti lame de lespri kominiss.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue