sak ifé nout jordu ék nout demin

​La Nouvelle Route du Littoral : une priorité pour les Sudistes !


Politique
Jeudi 3 Mars 2016

La fermeture de la route du littoral perturbe grandement les Réunionnais et en particulier ceux du Sud. Combien d'heures perdues dans les embouteillages par la route des plaines ou la route de la Montagne ? Combien de carburant et de pollutions émisses en plus à cause de la fermeture de la route ?


Combien de retard pour les travailleurs au bureau ou sur les chantiers sans compter les élèves et étudiants loupent leurs cours. Les transporteurs, les transports en commun, les coursiers, sont grandement pénalisés par ce blocage de la route. C'est toute l'économie de l'île, notre développement et la population réunionnaise dans son ensemble qui sont les victimes de la coupure de cet axe majeur de La Réunion. Et ceci, sans compter le surcoût (6 millions d'euros par an en moyenne) engendré par la réparation de la route avec les purges, les filets et tout le matériel à entretenir qui grève le budget de la collectivité régionale.

Aujourd'hui la priorité des priorités, c'est la réalisation de la nouvelle route du littoral dans l’intérêt de La Réunion et des réunionnais et en particulier des sudistes qui nombreux travaillent à Saint-Denis ou pour étudier ou se rendre dans une administration ou des commerces.

Non aussi les sudistes, nous voulons circuler en toute tranquillité pour nous rendre à Saint-Denis et pour se faire nous souhaitons que cesse ses débats stériles sur l'approvisionnement en matériaux pour ce chantier. Il est donc urgent d'ouvrir très rapidement les carrières en roches massives pour poursuivre la construction de cette route. Les opposants, surtout pour des raisons politiciennes, doivent bien comprendre que la sécurité des réunionnais exigent une ouverture rapide de la nouvelle route du littoral.

L’État, appuyé par ses services et les collectivités territoriales, doit débloquer ce dossier en urgence. Il en va de l'intérêt supérieur de La Réunion.

Il est vain d'opposer écologie et sécurité. Nous, réunionnais, nous voulons protéger notre environnement, notre qualité de vie et nos paysages mais nous voulons aussi circuler en toute sécurité et développer durablement notre île.

Pour Émergence Réunion Sud
Le délégué

Bourhane Abdallah



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Lea97 le 03/03/2016 23:54 (depuis mobile)
Oteuhh alé plante zarico dan la pente don

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue