Monsieur le Maire, Mesdames Messieurs
J'ai examiné avec beaucoup d’intérêt le budget primitif que vous proposez pour l’année 2015.

C’est un budget en difficulté qui est présenté là.

C’est un budget pensé à la manière d’hier, quand la manne en provenance de la France continentale était généreuse. Et ce n'est plus le cas.


Un budget en difficulte, il faudra apprendre à gerer autrement
Mais comme vous le constatez vous même la donne à changé, et pas de notre vouloir mais bien de celui de ce gouvernement socialiste aux ordres de la finance européenne.

J’ai bien pris en compte la nouveauté qui est que la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) sera divisée par deux en 2017.
En 2015 la baisse de la DGF est de 554 000€.
Les recettes dépassent les dépenses de 975 000€ alors que le capital des emprunts est de 2 220 000€.


Il faudra apprendre à compter autrement.
Les règles du jeu du bouclage de budget a changé.

Les recettes de la commune sont en baisse, et un déséquilibre avec les dépenses que vous prévoyez s’est créé.
Ce qui veut dire que vous allez faire appel à des emprunts pour financer déjà le capital de l’emprunt.

Et les banques vont -elles encore vous faire confiance?
Pour les investissements comment allez-vous procéder ?

Vos choix montrent bien la volonté de procéder à un redressement budgétaire.
Mais les moyens déployés restent timides. Il nous faut faire d’avantage d’économies en dépenses de fonctionnement.

Comme je vous dis pour les OB, diriger c'est choisir Monsieur le Maire, c'est prioriser pour continuer à répondre au bon fonctionnement de cette municipalité.

La rigueur qui nous est imposée par ce Gouvernement , soutenu par certains collègues, doit se retrouver dans l’effort équitable qu’il sera nécessaire d’imposer aux contribuables, aux usagers et à nos partenaires tout en laissant une place à la solidarité.

Nous devons aussi faire appel aux privés qui ont aussi leur place dans la réalisation de la chose publique.

Le constat Monsieur le Maire : cest la première fois quun gouvernement brise le pacte de stabilité qui liait l’État aux collectivités et cela avec un désengagement sur une période annoncée de quatre ans.

Faire mieux avec moins, cest ce que les marrons ont réussi en leur temps.
À nous dêtre inventif à notre tour
Le temps du dire est terminé. Il est maintenant le temps de l'action
Il y a urgence aujourd'hui face aux difficultés du temps à agir pour La Réunion.
Manifestement, nous arrivons au bout d'un système qui atteint ses limites.

Nous devons tous aller vers un projet Réunionnais fait par les Réunionnais.
Comme l'a souligné le Président de Région Didier Robert , notre émancipation doit permettre aux acteurs locaux et aux Réunionnais de peser davantage sur les décisions.

L'objectif c'est La Réunion.

 


 

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Jeudi 9 Avril 2015

Le Printemps des poètes rime d'une manière générale avec la présentation de textes étudiés à l'école.
D'ailleurs les élèves réunis sous le préau ne s'y trompent pas et bavardent sans trop écouter.



La surprise est venue avec Absoir, poète de la réalité populaire de l'Océan Indien.

C'est avec deux slams qu'il a conquis les élèves qui ont découvert une autre facette de la poésie.


La réussite de ce moment est dans le cocktail des sonorités et des histoires qui touchent le cœur du jeune public présent.

L'artiste a développé autour du thème de l'insurrection poétique. Il a insisté aussi sur la chance des élèves réunionnais qui profitent d'un vivre ensemble favorable à l’épanouissement et à la poursuite d'études dans de bonnes conditions.

Absoir a su avec brio faire passer son message à travers ses deux textes dans lesquels ils abordent un pan de l'histoire de l'Océan Indien. 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Ambiance houleuse au Conseil municipal de Sainte- Suzanne...


Les citoyens du canton 4 ont choisi d’envoyer au Département les deux candidats qui vont faire avancer les projets de notre commune.
Les électeurs ont su dépasser les mots d’ordre du genre « un homme, un mandat » qui ne sont souvent qu’une façon de détourner l’attention des citoyens.
Par ce vote ils ont dit non à cette politique d’immobilisme d’hier qui a ralenti et bloqué tous les projets entre la municipalité et le Conseil Général et qui nous a mené à la situation qui nous préoccupe aujourd’hui.

J’espère que cette victoire signe le retour d'une politique qui va dans le sens de la construction pour le bien être des familles de notre territoire.
En tout cas, vraiment, je l'espère.

Nous ne reviendrons plus sur les nombreux projets qui ont été abandonnés.

Aujourd'hui, les habitants attendent de nous,
un retour au calme,
un retour de la réussite pour toutes nos familles…

Nous savons tous que la réussite est liée à la synergie des différents acteurs, économiques, politiques, culturels, etc…

Nous ne pouvons avancer sans l’aide de toutes les collectivités, ce qui a été déjà démontré avec les financements de ma collectivité, la Région Réunion.

Aussi, pour moi, le changement va surtout venir des nouvelles relations avec le Conseil départemental.
La collectivité Région avec l’équipe de Didier Robert s’est déjà engagé dans cette direction depuis 2010.

De nombreuses écoles ont été réhabilitées.
De nombreuses structures sportives ont été rénovées.
La région accompagne la réalisation de la ZAC entrée ville.
Et bien sur le radier de Sainte Suzanne, ce chantier tant attendu…
 
Avec mon action à la Région Réunion, j’ai montré que les camps politiques étaient une affaire d’élection. Et qu’une fois les élections terminées, c’est la construction qui prend le relais et notre commune en a bien besoin pour améliorer le quotidien de toutes les familles de Sainte-Suzanne.

Nous sommes tous ici élus, d’opposition et de la majorité. Maintenant place au travail pour l’intérêt général. Les gué-guerre de bac à sable peuvent être rangées au placard. 

 

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




En 1977, les Nations Unies reconnaissent cette date du 8 mars comme « la Journée internationale de la femme ».
En France, il faudra attendre 1982, soit 5 ans plus tard pour que le 8 mars soit un jour de commémoration.


​La Journée internationale de la femme en 2015 Dimanche 8 Mars 2015
C’est le moment de rappeler le long parcours de l'évolution de nos sociétés qui mène au partage de nouvelles responsabilités entre la femme et l’homme, les deux composantes de notre humanité.

Les femmes occupent de plus en plus de responsabilités nouvelles dans notre société, mais l’image de la femme au foyer s’occupant de ses enfants est encore toujours bien ancrée dans les mentalités machos issues des civilisations primaires, d'hier. 

La femme en politique plus que dans d'autres secteurs n’a pas encore trouvé une image consensuelle dans l’inconscient collectif.
C’’est une réalité sûrement dû à la jeunesse de ces nouveaux rôles.

L’humanité d'aujourd'hui, voit d’abord en la femme, à travers l’image qui a traversé les âges, celle qui enfante.

Aujourd’hui dans certaines de nos sociétés, la survie de l’être humain n’est plus la priorité première, de par les progrès et les conforts qui en découlent.

Du coup la femme peut s’affranchir de ce rôle premier et va conquérir de nouveaux espaces de décisions et de réalisations.

La politique, qui est l’art de la vie en communauté, fait partie de ces nouveaux territoires qui sont ouverts aux femmes.

La loi aujourd’hui oblige à une parité, mais n’oblige aucunement la qualité.
C’est à nous, femmes et hommes, de travailler pour un mieux être de l’ensemble humain.

Les femmes-potiches de la politique, celles qui disparaissent après les élections, seront remplacées, au fil du temps, par celles qui seront actives dans les projets de société. 

Il en est de même pour tous les autres métiers qui incombaient seulement aux hommes de par l’indisponibilité des femmes qui garantissaient la survie des enfants au sein de la famille.

L’évolution de certaines de nos sociétés permet aujourd’hui une émancipation du rôle exclusif maternel.
Ce n’est pas le cas de toute l’humanité.
Dans d’autres sociétés, les femmes sont toujours confinées à des rôles exclusivement féminins.

Toutes les violences sont condamnables.
Toutes les politiques qui opposeront les femmes aux hommes sont vouées à l'échec.
Les images de violences faites aux femmes exhibées en ce jour ne sont là très souvent que pour servir l'image de certaine femme en mal de pouvoir.

L’évolution de notre groupe humain se fera avec tous, les femmes et les hommes sont condamnés à réussir ensemble.

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Sainte-Suzanne est comme toutes les communes de France face aux défis de demain.
C'est le moment de choisir le binôme qui devra nous représenter au Conseil départemental pour les 6 années à venir.


Aline Murin Hoarau : L’enjeu du canton Sainte-Suzanne-Cambuston
Les citoyens auront à choisir parmi les candidats qui se présentent sur ce canton numéro 4.
 
État des lieux

 
Il y a un candidat sortant qui se représente.
Nous devons regarder en direction de son bilan.
Le travail de cet ancien Conseiller général et de son équipe a t-il été à la hauteur de vos attentes ?

 
Si la réponse est oui…
Alors, il faut le reconduire.

 
Si la réponse est non…
Alors, il faut en chercher un nouveau parmi les autres candidats.
Lequel d’entre-eux sera capable d'accompagner la réussite du territoire en partenariat avec tous les acteurs du développement.

 
Le rôle d'un élu ne s’arrête pas à sa collectivité, il doit être aussi celui qui va être capable de solliciter toutes les autres collectivités pour faire avancer les projets de son territoire.
 
Je ne suis pas candidate à cette élection.
Mon soutien ira au binôme qui aura le programme le plus ambitieux pour le canton Sainte-Suzanne - Cambuston.

 
Les cancans et les ladi-lafé font partie du folklore qui animent les élections, il faut s'en amuser.

 
Nous engageons l’avenir des familles de notre territoire en choisissant le binôme qui aura cette lourde tâche.

 
Jouons à fond notre rôle de citoyen responsable, Debout et Libre.

 
 

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Lundi 16 Février 2015

"Merci Didier Robert, il faut renouveler le Plan ordinateur Portable".


Cette étudiante est satisfaite du Plan ordinateur Portable.
En effet aujourd'hui les adolescents ont largement intégré ces nouvelles technologies dans leur vie quotidienne.
 

Internet représente ce nouveau mode de sociabilisation et de communication. Les adolescents découvrent alors à travers les forums d'autres jeunes de leur âge intéressés par les mêmes domaines.
Ils peuvent alors échanger leurs idées non seulement au plan local mais au delà des frontières.
 

Dans le domaine de l'éducation et les apprentissages, l'ordinateur constitue un outil précieux pour accéder aux informations.
 

Le président de Région, Didier Robert l'a bien compris et c'est avec et pour la jeunesse qu'il a offert aux élèves un ordinateur portable.

Une belle initiative pour s'ouvrir vers  les nouvelles technologies de l'information et de la communication.
Un outil indispensable à notre ère.
 

L'ordinateur est le nouveau cartable des jeunes.  ils le portent fièrement tous les jours aux lycées.

 

( en vidéo le témoignage de cette jeune lycéenne)


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Samedi 17 Janvier 2015

En tant que responsable de l'opposition, il était en mon devoir de pointer du doigt les faits qui me paraissaient pas logiques et pas très nets dans certains bureaux de vote lors des dernières Européennes de 2014 dans ma ville.
Un taux de participation de 90%, cela interpelle ? Non ?


Fraudes à la signature: je n'ai pas porté plainte
Les signatures sur la liste d’émargement ne semblaient pas sincères, elles se ressemblaient toutes .

En tant que responsable de l'opposition j'ai partagé mes inquiétudes avec mes militants. C'était au mois de juin 2014, une grande partie de la presse avait alors diffusé ces informations.

C'est en tant que responsable, élue de l'opposition que j'ai porté à la connaissance des habitants de Sainte Suzanne et des Réunionnais d’une manière générale que certaines pratiques d’hier ne devraient plus avoir lieu dans une démocratie moderne.

Le Préfet étant en possession des mêmes éléments, c'était à lui de les transmettre au Procureur de la République qui a son tour donne ou ne donne pas suite à cette affaire de fraudes à la signature pour cette élection.

J'estime avoir fait mon devoir de citoyenne, mon travail d'élue responsable de l'opposition.
Je n’ai jamais porté plainte dans cette affaire contrairement à ce qui a été rapporté dans un quotidien local.

Aujourd’hui je suis heureuse de voir que les services de l’État se sont mis au travail pour faire, je n’en doute pas, toute la lumière nécessaire au bon fonctionnement démocratique pour mon pays.

Une façon de saluer le travail des militants qui sont allés chercher les preuves de ce qui apparait aujourd’hui comme malversations électorales.
 
Aline murin.re

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Mercredi 14 Janvier 2015

La montagne qui accouche une souris

« Je suis Charlie », ce slogan, en l'espace de quelques heures a envahi le monde par les réseaux sociaux.
Il est sur toutes les lèvres.
On le voit sur toutes les pancartes des rassemblements de solidarité avec la presse, sur les Unes des journaux mondiaux, sur les panneaux d'affichage dans certaines communes…


Charlie ou "le Printemps français"
Charlie, promu malgré lui, nouveau prophète.

Celui qui va nous délivrer le messager tant attendu de l'ange Gabriel.

En cette période pré-électorale, parler de Charlie évite de rappeler à la mémoire les nombreux problèmes qui affectent la République de notre Président normal :
- l’augmentation du chômage, 
- l’endettement galopant, 
- l’explosion des impôts, 
- la réduction des prestations sociales, 
- la baisse du pouvoir d'achat, 
- le mécontentement grandissant des parents et des enseignants face à l'inefficacité de la réforme des rythmes  scolaires,
- la perte de confiance des Français qui dépriment… 

Et on nous assure que la côte de popularité du Président de la République François Hollande est remonté ce dimanche 11 janvier 2015 à Paris.

La marche républicaine de solidarité a rassemblé des milliers de personnes qui sont descendus dans les rues. 


Des dirigeants étrangers ont défilé aux cotés du Président qui a exclu un parti national.
Pour la presse qui pleure ses crayons affutés, François Hollande serait devenu le Président de la Nation qui a su rassembler plusieurs milliers de Français dans la rue.

C'est le président de la Nation qui a mobilisé plusieurs États étrangers venus participer à cette longue marche pour rendre hommage à ces victimes morts pour leurs idées. 

Mais quelle défense de la « liberté d’expression » quand on exclu la représentante d’environ 30% des Français ?

Un défilé citoyen où chacun au chaud dans leurs habits sombres pleure la mort des hommes devenus héros pour la circonstance qu’hier encore étaient montrés du doigt par ceux-là même.

L'heure est certes au recueillement pour honorer le travail de ces artistes de la satire, ces crayonneurs.

Ce joyeux tintamarre des « Charlie » qui explose dans les médias, véritable « Printemps Français » va donner quoi demain ? 

Quand les maloyas quotidiens auront repris le dessus…

Pour une hypothétique amélioration de la côte de popularité d’un président normal qui a dû faire appel au Monde entier…
Combien de jeunes sans emploi dans notre île ?
Quelle augmentation sur nos feuilles d’impôts ?
Combien de familles déchirées par les difficultés économiques et sociales ?
Combien de nouveaux chômeurs dans la presse locale ?
Combien de grincements de dents à cause d’une réforme des rythmes scolaires qui n’a aucun sens ?

 

 

 

 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Jeudi 8 Janvier 2015

L’humour utilisé par la presse, le cinéma, l'art... s'est toujours inspiré des événements de la vie courante.


La satire et la caricature en deuil
Au début du XIX siècle, les gazettes satiriques de caricatures critiquaient la société et le gouvernement.
De grands noms comme Louis de Funès, Bourvil, Fernandel, Coluche, Daniel Vabois, Serge Lacour ont toujours pointé les caractéristiques souterraines de notre société avec un humour grinçant.

Devant la montée des difficultés rencontrées dans la société, les thèmes politiques du chômage, de l'immigration, du pouvoir d’achat et de l'éducation sont de plus en plus mis en exergue par les humoristes.

Le 7 janvier, l'horreur et la barbarie ont blessé la liberté d'expression.
La satire et les caricatures ont été sauvagement attaquées .

On peut aimer, ou détester Charlie Hebdo mais la liberté d’expression est primordiale.
Encore une fois des personnes sont abattues pour leurs idées…
…et des familles déchirées.

Le pays des Droits de l'homme pleure ses morts.

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




Mon Blog



Mardi 30 Décembre 2014

Je remercie toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cette année malgré les coups durs infligés par la gauche au pouvoir.


Bonne année 2015
 Nous, élus de La Région Réunion, nous avons dû assurer le transfert des compétences de l'État aux Collectivités sans que les financements adéquats nous soient alloués.

L'année 2015 va être encore difficile.
Cette année 2015, sera l'occasion pour nous, les forces vives réunionnaises, d'éradiquer cette politique de casse sociale voulue par la Gauche toute entière.
Avec vous, nous mettrons en place dans toutes les collectivités des élus qui s'engagent réellement pour la réussite de La Réunion.

C'est ensemble et de manière solidaire que nous offrirons à nos enfants un espace propice à leur réussite.

Nous devons construire de nouveaux territoires pour notre peuple.
Nos frères de l'Océan Indien se trouvent sur la première marche de notre continuité territoriale.
Celle qui part de chez nous.

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo Pinterest




1 2 3 4 5 » ... 21

Aline Murin Hoarau
Aline Murin Hoarau

Recherche

10 mai 2014
IMG_6379

Engagisme Afro-Gas
IMG_4515

Sainte-Marie
DSC_3519

20-12-FETKAF-1000.jpg


Liste de liens

Pique nique au Bocage de Sainte Suzanne avec Familles Solidaires
Familles Solidaires

Madagascar
P7297205

Sérvis Kabaré
A table, partage du repas