Les n'importe quoi de la liste de Gironcel.
A -t-on le droit de travailler dans une collectivité et en même temps d’être un élu de cette collectivité ?


Sainte-Suzanne : Les erreurs de débutant de la liste Gironcel
Pour ceux qui ont voté pour la liste « Ensemb pour Sainte-Suzanne » cela ne semble pas poser de problème !

Madame Coutandy Patricia qui est donc élue au conseil communautaire de la CINOR, travaille en même temps dans cette collectivité.

Le maire aurait-il oublié que cette dame est payée par la CINOR ?
Ou peut être, est-ce juste un salaire ?

Quelque soit les raisons, comment expliquer que Maurice Gironcel ait pu mettre quelqu'un qui travaille à la CINOR comme élue dans cette même collectivité, comme le montre le bulletin de vote de cette liste ?

Est-ce un motif suffisant pour remettre en cause cette élection ?

De toutes les façons, cela a tendance à montrer l’amateurisme et la précipitation de l’équipe de campagne de Maurice Gironcel.

Elue municipale Objectif Réunion , Aline Murin Hoarau


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Comme vous avez raison, il faut les écraser, ces traîtres !

"Zonm politik, lé konm bichik, lé par sézon, mé pa tout bon kalité"
Les hommes politiques sont comme les bichiques, ils arrivent par saison, mais pas tous ont une bonne tenue à table.


A Sainte-Suzanne, les vieux slogans sont de retour rabâchés par ces vieux briscards de la politique. L'un d'eux doit avoir la tête remplie de souvenirs, pas tous glorieux. En revenant dans l'Est pour prendre la défense de son porte monnaie, il doit se rappeler de ses vieux camarades oubliés sur le bord des chemins de traverses.

C'est sûr que s'il y a un paradis avec une fenêtre qui donne sur l'Est de l'île, ils doivent bien rire les Baptiste Ponama, Serge Sinamalé, Gervais Barret et tous les autres qui ont été à tour de rôle les traîtres de ce parti taillé pour cet homme.

C'est vrai que dans son histoire, cet illustre personnage a côtoyé bon nombre d'amis qu'il traitera de "traîtres" pour se défaire des histoires gênantes et peu glorieuses.
Mais où sont réellement les "traîtres" ?
 Et qui sont ces "traîtres" ?

Nous pouvons affirmer que la traîtrise consiste à jouer un double jeu. Par exemple de se faire élire sur un projet ou un programme pour la population et finir inéligible parce que voleur.

Le traître est celui qui trompe la population pour profiter de l'argent des contribuables.

Le traître est celui qui transforme les voix des électeurs en billets de banque sur son compte personnel ou pour le compte de son parti.

Aujourd'hui, nous, les électeurs, avons été trahis par ceux qui n'ont pas respecté la parole donnée aux citoyens en se faisant condamner pour détournements d'argent public.

Oui, il a payé dira-t-il, mais,  personne de censé  ne laisserait son chat sans surveillance devant un plat de poissons prêt à cuire…
"i mét pa le chien voleur pou véy la graisse".

Au mois de mars 2014, les électeurs de Sainte-Suzanne sauront-ils écraser ces traîtres de la démocratie qui se moquent d'eux avec des effets de communication à la "trois permanences", "400 personnes", "600 personnes"… Même les militants de la première heure les ont lâchés, le PCR se meurt en continuant à mentir et en restant sourd.

Les vieux chevaux sont fatigués, l'odeur des abattoirs excite leurs narines, ils bavent et ils crient "aux traîtres".

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




L'ISDnD ( l'installation de stockage des déchets non dangereux) (CET) de Sainte Suzanne dont l'exploitation a été autorisée le 17 juin 1992, reçoit les déchets ménagers et assimilés du Nord Est
( CINOR et CIREST) de la Réunion.


Profitons du changement de municipalité pour mettre en œuvre de vrais solutions pour le Centre Enfouissement technique

Ce site emploi actuelle 19 employés à temps plein.
Le site a connu énormément d'amélioration depuis son ouverture :
- Mise en place de 27500 panneaux voltaïques en 2007 pour une production de 2.7 Méga Watts Électriques
- Mise en place en 2011 d'une nouvelle station de traitement des lixiviats (jus de déchets) ,
- Mise en place en 2012 de deux moteurs biogaz pour un production de 2 MWe

Nous pouvons dire aujourd'hui que l'ISDnD de Sainte Suzanne est un site à vocation énergétique qui alimente en électricité plus de 2000 foyers sur Sainte Suzanne.

Ce site reçoit aujourd'hui 170 000 tonnes de déchets ménagers dont plus de 2/3 peuvent être valorisées.

Cette situation n'a que trop duré, il est temps de mettre le "cap sur la valorisation" et le réemploi.

C'est pourquoi mon équipe et moi sommes favorables pour la création d'un Ecopole avec
- une ressourcerie (+25 emplois),
- un centre de tri mécanisé (+25 emplois), avec la production de plus de 50 000 tonnes de Combustible Solide de récupération, dans un contexte ou la Réunion souhaite établir son autonomie énergétique.
- une plate-forme de tri du BTP (+3 emplois),
- un centre de tri des collectes sélectives (Bac jaune - +25 emplois) .

Cet écopôle comprendra également une École de la Biodiversité pour la sensibilisation du grand public sur la thématique "gestion des déchets - Faune et flore" (+1 emplois).

Ces 83 emplois doivent rester à Sainte-Suzanne.

Nous sommes aujourd'hui dans le mur.

La fermeture définitive du site a été annoncée pour 2014 suite à sa saturation mais on sait dores et déjà quelle sera reportée, faute de solution pour le traitement des déchets.
Or depuis bientôt 2 ans, le TCO, la CIVIS et la CASUD ont mis en place un syndicat unique pour la gestion des déchets dans le Sud Ouest de notre île. Ce syndicat souhaite mettre en place un schéma multifilière ;Ce projet à été validé par le Conseiller Général en présence de Mr Daniel Alamélou.
En parallèle le projet Écopôle de Sainte-Suzanne ne suscite pas l'attention de Conseiller Général.

La raison:

Dans le Nord et l'Est, les rivalités politiciennes bloquent ce dossier et pénalisent les habitants de Sainte-Suzanne qui attendent avec impatience une amélioration de la qualité de l'air sur le territoire.

Cela fait plus de 20 ans que nous subissons tous les jours ce site qui accueille les poubelles à ciel ouvert avec tous les désagréments olfactifs.

La guerre d'une part entre le président de la Cinor, Maurice Gironcel et le Conseiller Général Daniel Alamélou, en charge du dossier délimination des déchets et d'autre part le désaccord entre le président de la Cirest et le maire de Sainte-Suzanne ne sont pas étrangers à ce blocage.

Manifestement, le pouvoir et l'égo l'emportent sur lintérêt général.

 

Nous habitants de Sainte Suzanne nous disons halte à ces élus qui ne pensent qu'à garder le pouvoir en prenant en otage la population.

 

L'attitude du Conseiller Général et du maire sortant est inadmissible et irrespectueuse.

Nous savons tous qu'il faut bannir l'enfouissement.

Alors je propose l'action. Les critiques vaines et clientélistes sont des méthodes du passé et traduisent l'immobilisme.

Je suis pour le projet écopôle. Emplois et valorisations.

 

 

 

 

 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Mon Blog



Mardi 28 Janvier 2014

Pendant que les personnels administratifs et de direction se réfugient dans leurs bureaux climatisés, les élèves et les enseignants s'épuisent dans les salles inadaptées et mal équipées.


Pour une école qui respecte le Réunionnais

Les enseignants dans leur grande majorité reconnaissent que la répartition des cours tout au long de l'année ne facilite pas la réussite des élèves dans notre académie.

Alors, la punition habituelle se répète.

Sueur et irritabilité perturbent grandement la capacité à se concentrer sur les apprentissages. Les mois de janvier et de février cassent la dynamique qui a pu être mis en route pendant le premier trimestre.

Si l'élève est au centre du dispositif il est évident que la seule solution serait de démarrer les cours après la saison chaude.

 

Le débat s'invite alors chaque mois de janvier sur cette chaleur harassante . Plusieurs lycées ont manifesté leur colère.

Que faire? Quel équipement pour les salles?

 

Le choix d'un calendrier revient dans les discussions réunionnaises, pour disparaître dans un discours bien mielleux d'un recteur de passage…

 

Nous sommes une terre réunionnaise, européenne et française. Géographiquement, nous sommes dans l'Océan Indien à plus de 10 000 km Paris, nous vivons sur une île avec nos spécificités culturelles climatiques et géographiques.

 

Toutes décisions politiques économiques, sociales ou éducatives… doivent tenir compte de ce contexte particulier.

 

Le monde politique a l'air d"avoir un regard sur le monde éducatif…

La proximité des élections ne peut être le seul moteur de cette action. C'est de la réussite des enfants de La Réunion qu'il s'agit.

 

Une véritable réflexion commune pour appliquer une gouvernance de proximité et non d'assimilation ou d'importation est aujourd'hui nécessaire.

 

Réunionnais Débout et Libres.


 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Mon Blog



Dimanche 26 Janvier 2014

Dans le cadre des élections municipales de mars 2014


Déclaration officielle de candidature
Nous vous prions de bien vouloir honorer de votre présence la déclaration officielle de ma candidature le samedi 1 février à 10 h  à Quartier Français à l'auberge les 12 mutins en présence du président d'Objectif Réunion, Didier Robert.

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Sur notre territoire de Sainte-Suzanne, une structure économique est en danger. C'est la ferme aquacole de Hervé et Nicole Sinama.


La ferme aquacole, une audace agricole de Sainte-Suzanne
Cette entreprise produit des poissons qui se retrouvent dans les assiettes réunionnaises. 
C'est un poisson pas cher, abordable, de qualité, à la portée de tous qui est élevé à Sainte-Suzanne.
 
Cette filière aquacole est active et déploie un grand savoir faire acquis au fil du temps. 
C'est une fierté pour Sainte-Suzanne. 
Cette réussite est reconnue par le monde économique et technique dans le domaine de l'aquaculture. Ce savoir faire est partagé dans les pays de la zone Océan Indien.
 
Aujourd'hui cette entreprise se retrouve dans une situation désastreuse, n'ayant plus reçu d'alevins de leur fournisseur.
 
Je me suis engagée à trouver une solution avec le Président de la Région Réunion pour le maintien de l'outil de production de cet aquaculteur et la pérennisation d'un système de fourniture d'alevins de qualité afin de relancer cette filière.
 
Cette ferme aquacole fait partie des audaces agricoles que l'on doit promouvoir et valoriser.
 
L'audace agricole fait partie du programme municipal de la liste RDL et Objectif Réunion.
 

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Mon Blog



Mercredi 15 Janvier 2014

Béjisa a permis de montrer le manque d'entretien flagrant concernant le Collège Lucet Langenier de Quartier Français.

La photo montre bien le manque d'entretien d'un bâtiment censé abriter nos enfants dans un cadre éducatif.
C'est un collège !


Le Collège de Quartier Français a mauvaise mine
Est-ce que les responsables de ce collège respectent les usagers que sont nos enfants ?
Si les passants ne voient plus cette horrible bâtiment, les collégiens, au quotidien, eux, sont bien au contact de cette façade laissée à l'abandon depuis semble t-il un bon bout de temps.
 
Pour les habitants des quartiers qui passent là tous les jours, ils savent bien de quoi je parle. 
La réelle horreur, bien présente, dans cette rue sert de "modèle" à nos jeunes.
 
Les écoles primaires et maternelles ont fait l'objet d'une rénovation en profondeur grâce à l'action conjuguée du Conseil Régional et de la Mairie.
Le Lycée Bel Air à Sainte-Suzanne connait aussi une série de travaux pour assurer un accueil correct des lycéens.
 
Pourquoi en 2014, le Collège demeure le vilain petit canard à Sainte-Suzanne ?
 
On voit bien avec cet exemple la faillite de cette équipe qui veut toujours plus de pouvoir.

Le Conseiller général, vice président, s'est lancé dans une série de promesses pour les municipales… Alors qu'il est incapable de gérer correctement le bâtiment de l'éducation du Conseil général. 
 
Imaginez un seul instant à quoi ressemblerait la commune si ce Conseiller général devenait maire…

 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Sainte-Suzanne : le maire et son équipe municipale atteints d'alzheimer ou les "oublis" dans la communication municipale.

J'ai reçu avec plaisir le dernier numéro du magazine "Vanille", l'outil de communication de l'équipe de Maurice Gironcel, le maire sortant en mars 2014.


Maurice Gironcel, en fin de carrière, occulte la réalité sur les travaux réalisés à Sainte-Suzanne
J'ai reçu avec plaisir le dernier numéro du magazine "Vanille", l'outil de communication de l'équipe sortante de Maurice Gironcel.

Je suis tout d'abord étonnée de trouver l'espace d'expression réservé à l'opposition laissé vide. Ce qui me fait penser que l'équipe en place n'a plus de contact avec l'expression de la moitié de la population.
Elle serait devenue à moitié sourde ?
 
Ensuite, à Sainte-Suzanne, le maire et son équipe semblent être atteints des troubles de la maladie d'alzheimer ou alors ce ne sont que des oublis de l'équipe communication municipale.
 
En effet, dans la liste à la Prévert des travaux réalisés sur le territoire de la commune, à aucun moment les responsables de la rédaction et de la publication du magazine bilan-illustré pensent à mentionner d'où vient l'argent qui a permis de réaliser tous ces travaux.
 
Est-ce pour le maire,
- un oubli regrettable,
- une méconnaissance profonde du dossier "Plan de relance Régional" qui accompagne toutes les communes pour leur programme d'investissement,
- un manque de contrôle du maire sur l'équipe de la communication,
- ou une façon de tirer la couverture à lui tout seul ?
 
Pour éclairer et compléter la compréhension des citoyens de Sainte-Suzanne sur les moyens financiers débloqués par la Région, Le Président de la Région a eu la bonne idée d'envoyer à tous les foyers une "lettre d'information".
 
Dans cette lettre d'information qui arrive au bon moment, Didier Robert apporte le complément chiffré indispensable à la compréhension des images du magazine bilan-illustré "Vanille".

Magazine bilan-illustré étale les nombreux travaux d'amélioration du cadre de vie réalisés par les financements Région Réunion depuis l'arrivée de Didier Robert aux commandes en 2010.
 
Je suis fière d'avoir participé avec l'équipe de Didier Robert à l'embellissement de ma commune qui a bénéficié  de 4,5 millions d'euros de subventions pour réaliser des travaux si nécessaires et attendus depuis si longtemps.
 

Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




Mon Blog



Dimanche 22 Décembre 2013

Petite, j'ai toujours rêvé d'une plage, au sable noir, sur laquelle j'aurais laissé ma natte tressée pour aller me tremper dans l'eau de la mer…
Ce rêve je l'ai toujours, pour moi et pour tous les jeunes de Sainte-Suzanne et des alentours.


Bardjour, la station balnéaire de Sainte-Suzanne !

Nous avons un beau littoral de sable noir qui s’étend du quartier de la Marine jusqu'au phare.

Cet endroit magnifique et magique pourrait ouvrir cette ville sur la mer en accueillant des aménagements de loisir, de tourisme, économique, de pêche, de transport…

 

Le projet de développement de Sainte-Suzanne par son ouverture sur la mer peut s'enraciner autour d'un élément patrimonial fort : le phare.

 

Trouver des raisons d'espoir pour nos jeunes, trouver des emplois pérennes et utiles , rallumer la flamme de la réussite dans les familles de Sainte-Suzanne et des communes environnantes, c'est de cette façon que je conçois le développement de nos territoires.

 

Nous devons nous inscrire dans la dynamique des grands chantiers structurants de ce 21e siècle…

• La route des Tamarins, axe majeur, incontesté aujourd'hui, de la liaison sud-nord.

• La Nouvelle route du Littoral que l'équipe de la Région a réussi de faire sortir des cartons sous l'impulsion forte de Didier Robert, aura son prolongement dans l'Est avec :

• "Bardjour" du soleil levant", l'aménagement qui réconcilie les Réunionnais de cette région avec l'Océan Indien. Cet océan ne sera plus le mur-prison que l'on ne peut que contempler en gardant nos souffrances enfouies.

 

Le concept des îles Vanilles sont devenues une réalité avec le passage de son Président Alain Saint-Ange, ministre du tourisme des Seychelles, au Festival Métisse. Sainte-Suzanne deviendra un passage obligé de la route maritime venant de Maurice, Rodrigues, des Seychelles ou de l'Inde.

 

Mon Blog



Dimanche 15 Décembre 2013

Je me suis engagée auprès vous, habitants de Sainte- Suzanne pour vous faire parvenir mon acte de candidature avec le soutien d'objectif Réunion avant la fin de l'année.
C'est chose faite.


Aline Murin Hoarau: respect de la parole donnée
La distribution du tract qui confirme ma candidature aux municipales de 2014 à Sainte-Suzanne y est expliqué.

Je suis donc une candidate heureuse en voyant l'accueil chaleureux que j'ai dans tous les quartiers.

En avant pour une vraie démocratie avec un Réunionnais Debout et libres.

 


Aline Murin Hoarau


Facebook Google + Twitter Viadeo




1 2 3 4 5 » ... 18

Aline Murin Hoarau
Aline Murin Hoarau

Recherche

Engagisme Afro-Gas
IMG_4515

Sainte-Marie
DSC_3519

20-12-FETKAF-1000.jpg


Liste de liens

Pique nique au Bocage de Sainte Suzanne avec Familles Solidaires
Familles Solidaires

Madagascar
P7297205

Sérvis Kabaré
A table, partage du repas