sak ifé nout jordu ék nout demin

jean-pierre espéret : "pouvoir partir de Sainte Rose et rejoindre l'hôpital…"


Citoyen
Mardi 17 Novembre 2015

Si vous passez par un échangeur de la route des tamarins ou d'ailleurs, vous ne manquerez pas de remarquer, garées comme on peut sur les bas-côtés ou dans tout endroit susceptibles d'accueillir un véhicule, des dizaines de voitures qui attendent patiemment le retour de leurs propriétaires, partis vaquer à leurs affaires aux quatre coins de l'île dans l'auto d'un parent, ami ou collègue, à deux, trois, quatre et plus, réduisant d'autant la densité de circulation.


Les usagers réinventent le bus

Economie de carburant, de pollution, génial! ça s'appelle le co-voiturage. Félicitations aux covoitureurs! La Région, qui a totalement raté le coup, tente de le rattraper en dépêchant ça et là bulldozers et pelleteuses pour aplanir un peu ces parkings improvisés!

Transports en commun : Une partie de la solution est là. Rajoutez "en site propre" c'est à dire avec une voie réservée, vous avez la solution complète. Car en effet le problème n'est pas la route du littoral, et vous le constatez tous les jours : vous passez la route du littoral sans encombre et de la Possession à Saint Paul vous êtes à la queue leu leu! Rien, pas un obstacle! Vous êtes simplement trop nombreux à la même heure au même endroit! et ce n'est pas le viaduc qui va résoudre le problème, mais les courageux qui vont oser abandonner leur voiture pour monter dans celle d'un autre ou même dans un bus, dans un autocar! en site propre. Train, tram-train, la question est secondaire, la question primordiale est la voie réservée et le maximum d'interconnexions : pouvoir partir de Sainte Rose et rejoindre l'hôpital Felix Guyon dans le même bus. Avec des parkings-relais sécurisés à chaque entrée et sortie d'agglomérations.

Un seul problème : ça risque de coûter moins de 2 milliards!   

jean-pierre espéret



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers