sak ifé nout jordu ék nout demin

Virapoullé, Dindar, Fouassin, Th. Robert, Hamilcaro, Camatchy…. Ça se bouscule au Centre droit


Édito
Mardi 4 Septembre 2012

L'espace laissé par l'UMP à Droite surtout après la Présidentielle et les Législatives, intéresse les porte-drapeaux du Centre droit. La perspective des Municipales de 2014 et celle des Cantonales et des Régionales de 2015, ajoutent un intérêt particulier pour certains, à s'accaparer ou à s'approprier ce Centre droit. Avec en filigrane un objectif avoué : faire jeu égal avec l'UMP.


Virapoullé, Dindar, Fouassin, Th. Robert, Hamilcaro, Camatchy…. Ça se bouscule au Centre droit
L'UMP n'est pas au mieux. Le silence de ses responsables gêne ses militants. Si en coulisses, Michel Fontaine, président de l'UMP, et Didier Robert et René-Paul Victoria, secrétaires nationaux, travaillent effectivement à la refondation de l'ex-parti de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, à Droite nombreux sont ceux qui ont perdu la foi. Y compris parmi les élus. C'est vrai la nature a horreur du vide.

Ce vide, ils sont plusieurs à Droite à vouloir le combler, que ce soit dans la perspective des Municipales 2014 ou des Cantonales et des Régionales 2015. Serge Camatchy a lancé ce week-end son offensive. Le conseiller régional de La Réunion en confiance, veut s'engouffrer dans l'espace Centre droit pour deux raisons essentielles. La première, pour éviter que la Droite parachute un candidat sur Saint-André au dernier moment.

La deuxième, se servir de Jean-Paul Virapoullé comme alibi et tremplin pour légitimer et crédibiliser un peu plus son mouvement. Et paraître ainsi au sein de La Réunion en confiance comme le seul obstacle plausible à un retour possible de l'ancien parlementaire sur la scène politique locale. Et surtout à Saint-André où Serge Camatchy a déjà lancé sa campagne pour les Municipales de 2014.

Jean-Paul Virapoullé ne sera pas candidat à la mairie en 2014. Il soutiendra sans doute un(e) candidat(e) issue du mouvement que lui et ses alliés ont commencé à mettre en place. L'objectif : occuper le Centre droit. Sur ce point précis, l'ex-président de l'UDF est sur un terrain connu. Patient depuis sa défaite aux Sénatoriales, Jean-Paul Virapoullé a assisté le cœur brisé et les larmes aux yeux, à la déconfiture de la Droite. Et avec, à la diminution de l'influence de Didier Robert sur le plan politique.

L'ex-patron de la Droite qui profite du vide à Droite, a repris depuis son bâton de pèlerin. Avec des interlocuteurs comme Michel Dennemont, maire des Avirons, Thierry Robert, maire de Saint-Leu ou Thierry Sam-Chit-Chong, conseiller municipal d'opposition à Saint-Louis, le temps de la reconquête et des stratégies pour 2014 et 2015, a démarré.

Ce qui ne va pas faciliter la tâche de son voisin, Stéphane Fouassin, président du Nouveau centre. Le maire de Salazie va devoir jouer des coudes pour se faire de l'espace au Centre droit. Ce ne sera pas simple, sans doute pour être trop proche de l'UMP et de La Réunion en confiance. Cyrille Hamilcaro en sait quelque chose. Le conseiller général de Saint-Louis qui souhaite une Droite active, l'a souvent fait savoir sur son blog. Ce qui n'a pas plus à tout le monde.

Car une stratégie plus importante se joue en coulisses : la recomposition de la majorité du Conseil général. Nassimah Dindar, Bachyl Valy, Ibrahim Dindar, Michel Dennemont et entre autres Thierry Robert, n'ont pas une vision commune. Il est vrai que derrière s'inscrivent plus que jamais les Municipales de 2014 et les Cantonales et les Régionales de 2015...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit