sak ifé nout jordu ék nout demin

Un acte à condamner


Politiblog
Dimanche 5 Juin 2011


Un acte à condamner


Nous sommes enfin aujourd'hui arrivés avec l'ensemble des partenaires culturels et institutionnels à commencer à ériger des plaques commémoratives pour rendre hommage à nos nombreux héros,à nos combattants morts pour la liberté.


Ces héros victimes de l'oppression coloniale méritent d'être connus car l'appropriation de notre histoire renforce l'unité et la solidarité des Réunionnais. Les plaques commémoratives comme celle en l'honneur de Geréon et Jasmin rendent hommage à ces esclaves domestiques exécutés le 10 avril 1812 au Barachois. Notre mémoire, notre histoire ne doivent pas tomber dans l'oubli. Respectons ces monuments commémoratifs, ces stèles qui font avancer la connaissance de notre histoire et son appropriation par la population. Nous avons accumulé suffisamment de retard dans ce domaine. Il serait grand temps que notre culture, notre histoire se popularisent se démocratisent et que nous n'ayons plus honte de nos ancêtres qui ont construit cette île: île qui doit signer une diversité convergente et non divergente.

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».