sak ifé nout jordu ék nout demin

Tram-train/route du Littoral : ce sera aussi l'un des enjeux des Régionales 2015 ?


Édito
Mercredi 15 Mai 2013

La Commission permanente de la Région Réunion, présidée par Didier Robert, a confirmé que les indemnités, pour préjudice financier, avec l'arrêt du projet tram-train en 2010, ne seront pas payés à la société Tramtiss. Hier, les conseillers régionaux ont donné le droit au président de Région d'ester en justice. Seuls les élus de l'Alliance n'ont pas participé au vote.


Tram-train/route du Littoral : ce sera aussi l'un des enjeux des Régionales 2015 ?
Le communiqué de la Région est explicite. "Il y a dans le contrat avec Tramtiss, une condition suspensive. Et, elle a produit ses effets : faute de financement complémentaire, le contrat de partenariat est caduc". Et la collectivité régionale d'enfoncer le clou. "Le montant réclamé (170 millions d'euros) ne repose sur aucune base précise. Et le préjudice allégué n'est pas avéré". La Région, certaine de son bon droit, ne paiera pas ce que demande Tramtiss. Ça c'était couru d'avance.

Mais que faut-il attendre de ce projet mort pendant sa gestation ? Elle ne serait pas encore totalement enterrée si l'on en croit les deux conférences de presse de l'Alliance. D'abord, Catherine Gaud et Maya Césari, puis Paul Vergès, ont répété que "le tram-train est préférable à la nouvelle route du Littoral pour La Réunion". L'ex-président du Conseil régional a été plus incisif dans ses propos. "Il faut tout faire pour stopper de l'axe Saint-Denis/La Possession".

Le patron de l'Alliance, grand perdant des Régionales 2010 à cause entre autres du débat tram-train/route du Littoral, espère remettre le couvert aux Régionales 2015. En 2010, Paul Vergès avait accepté le défi lancé par Jean-Paul Virapoullé : que le scrutin régional soit un référendum sur le tram-train. Et c'est Didier Robert qui a gagné. Qu'en sera-t-il pour 2015 ? Si l'on en croit la dernière conférence du fondateur de l'Alliance, Paul Vergès veut remettre ça. Mais pas Didier Robert, si l'on se tient au calendrier de lancement des travaux de construction de la nouvelle route du Littoral.

Paul Vergès a-t-il vraiment les moyens de ralentir voire stopper un projet contenu dans les Accords de Matignon 2 ? Selon ses propos, il s'active à le faire. Au moins faire traîner la procédure jusqu'aux Régionales 2015. Grand bluff ou pas. En tout cas, il donne l'impression d'y croire fermement. Ce qui la plupart du temps déclenche des rires du côté de la Région...






      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Baswa le 15/05/2013 08:03
Les priorités économiques ont été marquées par la préférence à l'importation. L'automobile n'a pas échappée à ce schéma, d'autant que nous ne construisons pas, ni possédons de chaînes de montage de véhicules.
La promotion à la consommation de voitures, des facilités bancaires et de maisons de crédit pour l'achat de ces mécaniques, a engorgé rapidement notre réseau routier.
Malgré des financements énormes pour la création de routes et 4 voies, les bouchons persistent.
Il faut donc réfléchir à un autre mode de circulation. Le tram train n'est pas une mauvaise idée, d'autant que son tracé se faisait par la montagne.
L'erreur de l'Alliance, c'est d'avoir promis, une fois élue, de résoudre le problème de la route en corniche. Or, en deux mandats, le Président et son Vice-Président n'ont pas tenu leur promesse. La falaise continue de s'écrouler et menace, à chaque grosse pluie, les milliers de personnes sur ce trajet.
Suite à l'ouverture de la route des Tamarins, ces élus ont augmenté l'effet entonnoir, à la Possession, lors des basculements.
Fût-ce une manœuvre pour inciter la population a adopté le tram-train, lequel serait parti de la Possession jusqu'à Sainte-Marie pour la première tranche des travaux ? Pour généraliser ce projet, et obtenir les subventions, ne fallait-il pas un maximum d'usagers ?
Avant le tram-train, il est urgent de s'intéresser à la sécurité de nos concitoyens. La route en corniche est extrêmement dangereuse. Si un tracé existe par la montagne pour le tram-train, pourquoi pas pour la continuité de la route des Tamarins ?
Nous sommes, une fois de plus, victimes des querelles politiciennes et des tricheurs financiers.

2.Posté par personne le 15/05/2013 10:27
Le temps est venu de faire un petit rappel objectif des propos du Président de Région, Didier Robert, et demander à tous de retrouver la sérénité nécessaire dans le cadre de ce dossier.

Didier Robert a dit :"Le projet TRAM-TRAIN, EN L'ETAT, n'est pas faisable" !!! et il avait raison !
Est-ce pour autant un abandon de la solution du rail pour demain ? Bien sûr que NON !!!
Retrouvons notre honnêteté intellectuelle et pensons à nos enfants ...

Pas de politique politicienne sur un tel enjeu...
La Réunion avance vers le million d'habitants: Cette donnée à elle seule devrait nous inciter à plus de responsabilité en matière d'organisation du territoire et des déplacements !!!
L'organisation du territoire sera l'enjeu majeur des futures consultations électorales...
De deux choses l'une :
Soit nous anticipons cette réalité tous ensemble et nous bâtirons fièrement la Réunion de demain, soit demain les conséquences de notre médiocrité d'aujourd'hui nous éclatera à la figure ; et là nous serons tous responsables ET coupables ...

3.Posté par créole le 15/05/2013 17:43
Donc, la Région n'avait pas les moyens de réaliser ce tram-train. C'est aussi ce que j'avais cru comprendre à l'époque. Et on trouve toujours quelqu'un pour vous affirmer de façon péremptoire que la Région avait obtenu dans les accords de Matignon, le financement non seulement pour le tram-train , mais aussi pour la route du littoral.
Dans ce cas, on se demande bien pourquoi, la majorité de l'époque n'a pas été reconduite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit