sak ifé nout jordu ék nout demin

Toujours pas d'union à Droite, et toujours pas de leader non plus à Sainte-Suzanne ?


Édito
Lundi 26 Décembre 2011

Qui d'Antonio Grondin ou d'Eddy Adekalom a l'envergure d'un vrai leader de Droite à Sainte-Suzanne ? Un chef de file capable de gagner les Municipales partielles de février 2012 ? A voir les atermoiements et les tergiversions de la Droite dans la constitution d'une liste d'union, aucun ne se dégage vraiment. Antonio Grondin a tout de même pour lui son score aux dernières Cantonales.


Toujours pas d'union à Droite, et toujours pas de leader non plus à Sainte-Suzanne ?
Ce ne sera pas simple pour la Droite de mettre sur la même liste Antonio Grondin et Eddy Adekalom. Si le premier cité a la légitimité populaire, le second a le soutien de La Réunion en confiance, le mouvement présidé par Didier Robert, président de la Région Réunion. Sur le terrain, les choses ont très peu avancé. Jean-Louis Lagourgue, chargé de la stratégie de la Droite, a toujours poufs objectif une liste d'union.

Si l'on considère qu'ne liste commune pèse 30 % de l'électorat (Cantonales de mars 2011), L'opposition (divisée au Conseil municipal) a un déficit de crédibilité et de légitimité. Antonio Grondin qui a démarré avec Nadia Ramassamy, a une belle ligne sur sa carte de visite. Il a devancé le candidat officiel de la Droite de dix points lors des Cantonales de cette année. Il n'a pas réussi pour l'heure à s'imposer comme le leader incontesté de la Droite.

Eddy Adekalom, lui, malgré le soutien de La Réunion en confiance et de Didier Robert, n'a pas réussi à décoller. Une personnalité assez effacée, un discours pas assez tonique et percutant, l'élu de Sainte-Suzanne, ne parvient pas à gommer l'image du boy-scout toujours prêt, mais sans être déterminant. Et comme Antonio Grondin, Eddy Mitchell veut également conduire la liste d'union à Droite.

Il y a aussi le nom de Nadia Ramassamy qui avait été évoqué à un moment, et ce par quelques partisans de Droite, sans doute nostalgiques des Cantonales de 1998, remportées par l'actuelle deuxième vice-présidente du Conseil régional. L'intéressée préfère se concentrer sur les Législatives 2012 dans la première circonscription.

Alors quelle(s) solution(s) à Droite ? Jean-Louis Lagourgue n'a plus beaucoup de temps pour parvenir à un résultat...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Plume974 le 26/12/2011 17:13
Eddy Mitchell !?!!?
Si vous cherchez une relectrice-correctrice, je suis là ! ;-)


2.Posté par AJT le 29/12/2011 07:12
Mon cher Didier dommage qu'il n'y a pas de leader de la droite à Ste Suzanne, aucun de ceux qui se présentent n'ont l'étoffe d'un maire. Peut-être qu'il serait judicieux de "préparer" un poulain pour 2014.... et laisser les frères et soeurs d'un même clan se déchirer entre eux? Comme quoi avoir le soucis du "bien commun" (ou plus surement de "MON bien commun") peut faire éclater une famille.
Bonne année quand même à tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit